ASIE,  TRAVEL

Que faire en Thaïlande ? Itinéraire & budget pour 1 mois

Ah la Thaïlande… Destination phare d’Asie du Sud-Est, il nous était impossible de passé à côté. On en avait si souvent entendu parlé qu’il fallait aller voir de nos propres yeux ! Sans doute le pays le plus touristique des environs, la Thaïlande possède une beauté naturelle qu’on ne peut pas vraiment expliquer. Mais alors que faire en Thaïlande ? Que ce soit ces belles îles du Sud, ces temples du Nord ou encore sa gastronomie savoureuse, il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Peu importe où tu te trouves.
Partir en Thaïlande est une belle aventure ! Pour découvrir ce grand territoire comme il se doit, nous sommes restés 28 jours sur place.

NOTRE ITINÉRAIRE DE 28 JOURS EN THAÏLANDE

ATTENTION AUX INTOXICATIONS ALIMENTAIRES
Oui, c’est en Thaïlande que j’ai eu ma première expérience d’intoxication alimentaire à l’étranger (et pas la dernière malheureusement). Je voulais donc te sensibiliser sur le fait d’éviter les aliments avec des produits sensibles comme la crème, le lait, le jambon… et de privilégier les aliments bien cuits. Et cette règle vaut pour toute l’Asie du Sud-Est. Sur Koh Phi Phi, j’ai eu le malheur de commander un burrito accompagné de crème « fraîche » (qui n’était pas très fraîche pour le coup…) dans un resto où la chaîne du froid peut facilement être rompue. Tu imagines la suite…
En revanche, nous avons énormément mangé dans les buis buis des night markets sans aucun problème, alors qu’ils peuvent paraître douteux niveau hygiène. Mais la majorité des plats proposés sont des produits cuits et qui ne craignent pas !

LA THAÏLANDE DU SUD

Entre le Nord et le Sud de la Thaïlande, c’est un peu deux salles, deux ambiances. Avec ces îles paradisiaques, ses eaux turquoises, ses « Full Moon Parties » et son côté « chill », le Sud du pays attirent beaucoup de backpackers avides de rencontres, de fêtards en quête de soirées folles ou de couples souhaitant passer des vacances dans un cadre idyllique. L’authenticité n’est pas toujours au rendez-vous mais les paysages uniques de Thaïlande sont bien là et en charmeront plus d’un !

Krabi, premier stop en Thaïlande | 2 jours

Venant de Malaisie en bus, nous sommes arrivés en Thaïlande par le Sud. Nous avons posé nos sacs à dos à Krabi pendant un jour et demi principalement pour nous reposer car je suis tombée malade à ce moment là (non pas de tourista, ni d’entorse cette fois-ci mais une belle angine blanche dans un pays où il fait 35 degrés ! merci les climatisations trop fortes). Du coup, on a plus visité les pharmacies de la ville que les beaux paysages alentours.

Quoi faire à Krabi ?

– Mise à part te conseiller de dîner au Night Market de Krabi (près de Khong Kha Pier) et de dormir à Chan Cha Lay Guesthouse, je ne pourrais malheureusement pas t’en dire beaucoup plus sur cet endroit.

KRABI – KOH PHI PHI
1 h 30 de bateau-ferry

Koh Phi Phi, le paradis « déchu » | 4 jours

Nous avion hâte de découvrir cette île si mythique de Thaïlande. Mais à l’arrivée, on a un peu déchanté… Comment t’expliquer Koh Phi Phi en quelques mots ? Ah oui : Tu imagines une île qui à la base est paradisiaque, tu ajoutes des touristes par milliers et tu complètes le décor avec des bars et des « salons » de tatouages à gogo (bien que cela fasse partie de la culture thaï, il y en a quand même trop sur l’île) que les thaïlandais ont installé pour attirer les touristes. Je ne te dirais pas de ne pas y aller parce que les îles Phi Phi sont splendides et méritent d’être vues. Par contre, ce que le tourisme en a fait est dommage…

Nous avons été partagés par la beauté naturelle du lieu et le tourisme de masse bien trop présent. Mais si tu en es conscient en arrivant sur place, la pilule passe un peu mieux. Pour contrer cette foule incessante, nous avons pris une Guesthouse dans les hauteurs (sur le chemin du viewpoint 1) très tranquille et loin de l’agitation. En fin de journée, ça fait du bien de se retrouver seul, nous avons beaucoup apprécié.

Notre plus beau souvenir : avoir eu la chance de fouler la plage de Maya Bay (Film « la Plage ») quelques mois avant sa fermeture et sans presque personne (on s’est levé très tôt – 6h du matin – pour éviter la foule de chinois touristes sur la plage – photo ci-dessous à l’appui non photoshopée).

Que faire sur Koh Phi Phi ?

– Chiller sur une des plages de l’île.
(attention, pas de topless en Thaïlande !)

– Grimper jusqu’au « viewpoint 2 » pour admirer l’île de Koh Phi Phi d’en haut !

– Réserver une demi-journée/journée bateau et snorkeling pour découvrir les îles Phi Phi : Maya Bay, Pileh Lagoon, Monkey Beach…
(Si tu veux être seul, un moyen… Se lever très tôt pour profiter des spots avant tout le monde)

KOH PHI PHI

KOH PHI PHI – PHUKET TOWN
3 h de bateau-ferry

Phuket Town et notre rencontre avec les éléphants | 3 jours

Comme expliqué plus haut, j’ai été malade lors de notre dernière nuit sur Koh Phi Phi. Du coup, nous n’avons pas vraiment visité Phuket comme prévu. En sortant du ferry, on a directement pris une Guesthouse à Phuket Town, ville la plus proche du port, pour que je puisse me reposer. Je suis restée une journée au lit pendant que Léo découvrait Phuket town. La ville est plutôt charmante avec ses maisons colorés au style colonial sino-portuguais et n’est pas si touristique que ça, par rapport au reste de l’île. Le calme de Phuket Town ne nous a pas fait de mal, surtout dans mon état !

Le lendemain, je me sent en forme ! On en profite pour louer un scooter et faire un tour sur l’île : destination le Big Buddha et le Phuket Gibbon Rehabilitation Project. Ce Buddha de 45 mètres en impose et ses dizaines de cloches chantant au grès du vent apportent une dimension très spirituelle au lieu. Le second stop lui, est beaucoup plus calme. Ce petit sanctuaire n’existe que grâce à des dons et adoptent des gibbons captifs pour tenter de les réintroduire dans la nature. L’endroit n’est pas « amazing » mais les bénévoles méritent d’être salués pour leurs bonnes actions. En bonus à côté du centre, une petite balade en forêt est possible pour admirer des cascades où les locaux aiment se baigner.

L’EXPLOITATION DES ÉLÉPHANTS EN THAÏLANDE

En Thaïlande, tu seras amené à croiser des locaux proposant des balades à dos d’éléphants et des touristes qui continuent de financer ce business chaque année : L’éléphant est battu et maltraité dés sont plus jeune âge pour être docile et laisser des gens monter sur son dos.
Je comprend qu’il soit très tentant de vouloir approcher des éléphants en Thaïlande. Mais s’il te plait, ne participe pas à cette horreur et privilégie les sanctuaires où les éléphants sont aimés, respectés et où ton argent sert à une bonne cause.

Nous avons été dans l’Elephant Jungle Sanctuary de Phuket mais je ne le recommanderai pas pour son côté trop « business ». Nous étions trop nombreux pour le nombre d’éléphants présents et ça m’a gêné.
Si je pouvais revenir en arrière, je choisirais l’ELEPHANT NATURE PARK de Chiang Mai, tenu par la célèbre Lek Chailert, qui consacre sa vie à la cause animale et qui ne laisse aucun doute sur ses nobles intentions.

Quoi faire à Phuket ?

– Visiter les Big Buddha de Phuket haut de 45 mètres dominant l’île.

– Passer une journée dans un sanctuaire d’éléphants. Mais attention à bien choisir (voir encart) !
Tarif : 2500 Bahts la journée

– Marcher dans les rues de Phuket Town et admirer ses « shop-houses » colorées au style architectural Sino-portuguais.

– Si tu es un défenseur de la faune et la flore, fais un tour au Gibbon réhabilitation centre pour échanger avec les bénévoles et faire un don, même petit, pour les soutenir dans leur noble tâche.

Phuket |Thaïlande

PHUKET TOWN – SURAT THANI – KOH PHA NGHAN
310 km – 5 h de route

La « Full Moon Party » sur Koh Pha Nghan | 3 jours

Après quelques jurs de repos à Phuket, nous voici de retour dans les starting blocks pour vivre l’une des expériences phares du pays. Prochain stop : Koh Pha Nghan !

Célèbre pour ses légendaires « Full Moon Parties », l’île de Koh Pha Nghan est un stop obligatoire pour les backpackers voulant vivre l’expérience d’une grosse fiesta arrosée sur la plage ! Nous ne faisons pas forcément partie de ces backpackers là, mais on était pile au bon endroit au bon moment alors pourquoi passer à côté ! Nous sommes arrivés sur l’île la veille de la Full Moon pour repérer un peu les lieux et profiter de l’île en journée. En temps normal Koh Pha Nghan est relativement calme et est un bon spot pour la plongée et les randonnées en pleine nature.

Mais de nuit, l’île se transforme en une véritable boite de nuit à ciel ouvert ! DJs sur la plage, stand de buckets d’alcool (les fameux seaux avec plusieurs pailles), body painting et thaïlandais faisant le show avec des bâtons enflammés… Bref, impossible de te tromper, tu es bien à la Full Moon Party !

Bilan : Je ne sais pas si j’en referai une un jour mais c’est à vivre au moins une fois pour l’expérience ! Entre potes, il y a moyen de bien s’amuser ! (nous n’étions que deux Léo et moi et même si nous avons passé une bonne soirée, c’est pas la même ambiance). En revanche, évite de te prendre la cuite de ta vie ce soir là, la plage grouille de requins prêts à dépouiller ton cadavre à la moindre occasion (voir encart) !

Les 8 règles d’or pour survivre à une Full Moon

Les fêtards sont des proies parfaites pour des gens mal intentionnés qui n’attendent qu’une chose : profiter de toi ! Mais pas de panique. Voici quelques quelques conseils essentiels à ta survie pour t’éclater sans finir ruiné, chez les flics ou à l’hôpital :

Loger dans une chambre seul ou une auberge de jeunesse avec des coffres pour mettre tes objets de valeurs en sécurité.
Quand tout le monde est à la fête, certains en profitent pour faire la tournée des chambres.
Prends de l’argent liquide sur toi et laisse le reste dans ta chambre.
Achète ton alcool au supermarché et non sur les fameux stands de « buckets » sur la plage.
L’alcool est de mauvaise qualité ou coupée à l’eau et ça te coûtera beaucoup plus cher !
Mets des chaussures fermées ou garde tes tongs en permanence.
Quand la soirée bat son plein, des bouts de verre peuvent se mêler au sable et de nuit, pas simple de les repérer!
N’accepte pas les drogues qu’on va te proposer.
De un, tu n’es pas sûre de ce que c’est. De deux, les dealers sont de mèche avec les flics = problèmes garantis ! Léo s’est fait interpeller par un flic en civil pendant qu’il fumait une cigarette. Le flic croyait que c’était de la weed 🤨!
Ne tente pas le bain de minuit si tu es saoul.
On a vu un mec repêcher une fille qui n’arrivait plus à rejoindre la plage. Le courant est fort et il y a déjà eu des morts.
Évite de rester seul trop longtemps – surtout si tu es une femme.
Les profiteurs ne manquent pas et les personnes seules et bourrées sont des proies faciles.
Ne conduit pas de scooter si tu es ivre !
Des touristes en fond les frais chaque année. Au pire, dors sur la plage.

Quoi faire sur Koh Pha Nghan ?

– Rester quelques jours de plus sur l’île pour y découvrir sa nature encore préservée !

Observer les locaux faire le show avec des bâtons et des cordes enflammés
(tu peux même participer si tu veux !)

– S’habiller en fluo et faire du body painting pour une soirée haute en couleurs sur la plage principale !

– Réserve en avance ton logement sur Koh Pha Nghan car les prix flambent en période de « Full Moon ».
(possibilité de loger sur l’île de Koh Samui juste à côté, les prix sont plus abordables)

Full Moon Party

SURAT THANI – CHIANG MAI
1 320 km – 1 h 45 de vol

THAÏLANDE DU NORD

Beaucoup plus verte et authentique que la région du Sud, la Thaïlande du Nord est la destination idéale si tu souhaites en savoir plus sur les traditions et la culture Thaïlandaises. Le patrimoine culturel du Nord est beaucoup plus riche et préservé et les échanges avec les locaux paraissent plus sincères et moins tourné vers le business. Entre montagnes, temples uniques, gastronomie et spiritualité, le Nord de la Thaïlande est une région qui mérite d’être visitée !

Thaïlande du nord

Chiang Mai, le meilleur de la culture Thaïlandaise | 3 jours

Si je devais résumer Chiang Mai en quelques mots, je dirais qu’elle rassemble à peu près toutes les beautés culturelles de Thaïlande. Deuxième ville du pays après Bangkok, Chiang Mai n’a rien à envier à la capitale. Sa vieille ville entourée de douves lui donne un charme unique. Avec ses nombreux temples, il n’est pas rare de croiser des moines en tenue orange un peu partout. La gastronomie y est savoureuse, les gens agréables et souriants. La ville regorge d’activités plus intéressantes les unes que les autres. On s’est vite rendu compte que 3 jours sur place allaient être bien trop courts pour tout faire. Ça fait une excuse pour y retourner !

Dés notre arrivée, nous sommes partis au Sunday night market, qui n’a lieu qu’une fois par semaine, il ne fallait pas louper ça ! l’ambiance y est vraiment sympa. Et la nourriture…. mmmmh. Le lendemain, nous avons visité la vieille ville et ses temples pendant la journée et avons assisté à un match de box thaï le soir. Nous avons adoré ! Notre troisième jour a été consacré à Chiang Rai et ses temples hors du commun.

Que faire à Chiang Mai ?

– Voir un match de box Thaï en soirée. Ambiance garantie !
(des locaux vendent des tickets dans la rue en journée)

Visiter la vieille ville avec ses petites ruelles authentiques et ses temples .
(notamment Wat Phra Singh et Wat Chedi Luang)

– Faire l’immense « Sunday night Market » de Chiang Mai, tes papilles te diront merci.

– Faire une excursion d’une journée à Chiang Rai pour visiter le White Temple et le Blue temple.

– Passer une journée à l’ELEPHANT NATURE PARK de Chiang Mai, tenu par la célèbre Lek Chailert.
(2500 bahts la journée – 70 € environ)

– Prendre des cours de cuisine Thaï, se faire masser ou prendre des cours de méditation… (pour une prochaine fois peut-être)

Que faire en Thaïlande ? Chiang Mai
La ville de Chiang Mai et ses nombreuses activités

CHIANG MAI – CHIANG RAI
190 km – 3 h 20 de route

Chiang Rai et ses incroyables temples | 1 journée

Notre journée à Chiang Rai a essentiellement été consacrée à la visite des temples les plus connus.
Tout d’abord nous nous arrêtons à Baan Dum, également appelé « Black House ». Maison de l’artiste Thawan Duchanee, le lieu est rempli de bizarreries artistiques mélangeant peau animale, ossements et autres matériaux. Plusieurs petites maisons à l’architecture incroyable sont également à découvrir dans le jardin alentour.

Notre second stop nous amène au Wat Rong Suea Ten plus connu sous le nom de Blue Temple. Sa couleur bleue et jaune et son architecture bien particulière le différencient des temples que nous avons l’habitude de voir dans le pays.
Et enfin, le meilleur pour la fin, nous finissons avec la visite de Wat Rong Khun, ou le White Temple. Celui-là est vraiment magnifique et vaut le détour. Les détails sont incroyables et sa couleur fait penser à de la porcelaine. Bien sûr, le temple est très visité et il est difficile de te retrouver seul pour faire des photos.

Comment visiter les temples de Chiang Rai ?

– De Chiang Mai, réserve via une agence une journée d’excursion à Chiang Rai pour visiter les sites les plus importants.

Chiang Rai Temples Que faire en Thaïlande ?
Les magnifiques temples autour de Chiang Rai

CHIANG MAI – SUKHOTAI
300 km – 4 h de route

Sukhotai Historical Park : retour dans le passé | 2 jours

Sukhotai fait partie des sites historiques les plus impressionnants de Thaïlande. Il se décompose en trois grandes zones. La plus intéressante est la zone centrale avec le plus de ruines. Le parc est grand et prend du temps à visiter. On avait un scooter pour se déplacer mais en voyant que des piétons et des vélos dans la zone historique, on a eu un doute. On a donc préféré se garer et faire la visite à pied. Finalement, ça nous a permis de profiter pleinement des somptueux paysages qu’offre ce lieu. Ce subtile mélange de verdure, d’eau et des ruines donne un charme fou au parc et apporte une atmosphère très tranquille et relaxante. Nous avons adoré nous promener au milieu de ses vestiges du passé, encore très bien conservés.

Comment visiter Sukhotai ?

– Pique-niquer au bord d’un des lacs du parc.

– De Sukhotai ville, louer un scooter ou un vélo pour se rendre au parc historique à 13 km à l’Ouest de la ville.
(environ 20 min en scooter – 100 Bahts l’entrée)

Que faire en Thaïlande ? Sukhotai
Parc historique de Sukhotai | Thaïlande

SUKHOTAI – BANGKOK
300 km – 4 h de route

« Crazy Bangkok », la capitale | 3 jours

Quand tu arrives dans Bangkok pour la toute première fois, tu l’adores ou tu la détestes ! N’étant pas une fan des grosses villes asiatiques, Bangkok n’a pas dérogé à la règle. Comme toutes les métropoles d’Asie, c’est un beau bordel, pollué, bruyant avec un trafic automobile incessant. Beaucoup de personnes adorent mais pour ma part, ça n’a pas été le coup de foudre. Pour autant, je n’ai pas tout détesté dans Bangkok : Les Pàt Thai des stands de rue sont à tomber par terre et Khao San Road et son quartier « melting pot » est très intriguant (si on vous propose un « ping pong show » dans la rue, saches que ce n’est pas pour voir des filles jouer avec des raquettes…😅).

En revanche, il faut vite débourser pas mal d’argent pour se déplacer et visiter les sites célèbres de la ville comme le grand Palais ou le temple Arun en bord de fleuve. Bangkok était notre avant-dernière étape avant de quitter le pays et notre budget était déjà bien entamé. On a donc préféré se promener dans les rues de Bangkok un peu par hasard plutôt que de s’organiser des grosses journées visite. Bilan, je pense qu‘il faut se rendre plusieurs fois à Bangkok pour l’apprécier à sa juste valeur. Tu l’auras compris, ce n’est pas un coup de cœur mais cette ville un peu folle mérite qu’on s’y attarde.

Quoi faire à Bangkok ?

– Si tu as le budget, visite Le Grand Palais et Wat Arun au bord du fleuve.

– Manger dans les stands de rue ! Les odeurs te donneront envie de toute façon alors ne résiste pas 😉.

– Se balader dans Khao San Road où voyageurs, locaux, bars à striptease et marché de babioles se mélangent.

– Si tu as besoin de faire du shopping, rends toi au MBK Center. C’est un des plus gros centre commercial de la ville : 8 niveaux et 2500 magasins !

Que faire en Thaïlande ?  Bangkok

Khorat et Phanom Rung Historical Park | 4 jours

Dernier stop de notre aventure en Thaïlande avant de rejoindre le Cambodge, nous faisons route vers Nakhon Ratchasima (Khorat) pour se rapprocher de notre destination finale : Phanom Rung Historical Park. Érigé sur le volcan du même nom aujourd’hui éteint, c’est l’un des plus grands sites Khmers de Thaïlande. L’endroit est très joli et apaisant, mêlant bassins de nénuphars, vieilles pierre et arbres imposants. Dans la foulée nous sommes également allés visiter Prasat Muang Tam, un temple dédié à Shiva composé de quatre grands bassins dans un style assez similaire à Phanom Rung. Environ 3 heures sont nécessaires pour découvrir les deux sites tranquillement.

Quoi faire dans les environs de Khorat ?

– De Nakhon Ratchasima, des navettes sont possible jusqu’au site historique. Demande à ton hôte de t’organiser l’aller-retour.
(entrée 100 bahts + trajet selon organisation)

– Dans la même journée, visiter Prasat Muang Tam, à 8 km de Phanom Rung. Les 2 temples sont généralement visités ensemble.
(Entrée : 100 bahts)

que faire en Thaïlande ? Phanom Rung HP

BUDGET POUR 28 JOURS EN THAÏLANDE

budget Thaïlande un mois

BILAN

Même s’il devient aujourd’hui difficile de trouver des endroits que peu de personnes connaissent, la splendeur de la Thaïlande est indéniable. Nous retiendrons la beauté des îles Phi Phi, l’authenticité de Chiang Mai et les vestiges du parc de Sukhotai. En revanche, étant une destination phare de ses dernières années, la Thaïlande n’est plus si bon marché que cela comparé à ses proches voisins. En tout cas, nous sommes ravis d’avoir découvert ce pays à la richesse culturelle immense.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Enregistrer