ASIE,  TRAVEL

Que faire au Sri Lanka ? Itinéraire et budget pour 3 semaines

Comme quoi le voyage a son lot de surprises et de hasard ! Partir au Sri Lanka pour 3 semaines est une décision qui a été prise au milieu de notre aventure en Asie du Sud-Est. Un ami Sri Lankais, rencontré en Australie, nous a prévenu de son retour au pays et qu’il serait ravie de nous accueillir chez lui. Nous avions eu beaucoup de retours positifs sur cette île. Et ça tombait plutôt bien car nous devions, de toute façon, aller en Inde voir une amie à Léo avant notre retour en France.
On a le budget, on est pas pressé de rentrer et c’est toujours un plaisir de revoir des amis voyageurs. Et dans son pays d’origine cette fois ! Alors que faire au Sri Lanka ? Itinéraire et budget pour 3 semaines de découverte.

Comment se déplacer au Sri Lanka ?

Le réseau de transports publics au Sri Lanka est très bien développé etn nous a permis de voyager facilement pendant 3 semaines. En revanche, il ne faut pas être exigeant. Mais si comme nous, tu souhaites voyages à la backpacker et donc 100 % en bus et trains publics, il faut s’armer de patience et parfois avoir le cœur bien accrocher.

Voyager en Bus

En dehors des villes, les chauffeurs roulent TRÈS vite et freinent à la dernière minute. Les bus sont très souvent blindés ( quand je dis blindé, c’est blindé) et tu n’es jamais sûr d’avoir une place assise. A l’intérieur, il fait chaud, le décor est kitsch et 90% du temps, une musique hurle dans tes oreilles tout le long du voyage (surement pour ne pas s’endormir… et franchement ça fonctionne !). Ça y est, tu les visualises bien les 5 heures de route ? 😂 Et cerise sur le gâteau, le « contrôleur » de bus peut parfois gonfler le prix du trajet pour s’en mettre dans la poche. Pour éviter ça, demande le prix du trajet à un passager qui t’inspire confiance dés que tu montes dans le bus. Comme ça, s’il tente de t’arnaquer, dis lui que tu connais le prix réel.

Malgré tout ces petites remarques, on a adoré vivre cette expérience ! l’ambiance est authentique, tu partages des moments avec les locaux et les tarifs sont très bas.

Voyager en Train

A part le fait que les trains soient aussi très souvent blindés, le voyage est globalement plus tranquille. la vitesse ne dépasse pas les 40 km/h et les paysages sont très jolis à voir. Les prix sont légèrement plus élevés que le bus et les temps de trajet son équivalents. Il faut tester au moins une fois le train, surtout entre Adam’s Peak et Ella, qui offre un paysage magnifique sur les champs de thé.

ITINÉRAIRE | Visiter le Sri Lanka en 3 semaines

infographie SRI LANKA

Colombo, la capitale économique du pays | 4 jours

Bon point de départ pour débuter un voyage au Sri Lanka, nous atterrissons dans la capitale du pays : Colombo. C’est ici que vit notre ami Nishy, un Sri Lankais rencontré en Australie. Notre priorité à ce stade était de le retrouver chez lui. La visite touristique de Colombo pouvait bien attendre. Nous découvrons sa magnifique maison situé au Sud de la capitale. Au programme de ces 4 jours : repos, beaucoup de discussions, dégustation de plats locaux TRÈS épicés (attention à bien indiqué « no spicy » quand tu prends un plat) et découverte des alentours.

Nous avons quand même passé une journée à visiter Colombo. Comme toute capitale asiatique qui se respecte, la ville est bruyante avec beaucoup de circulation et il est assez difficile de s’y déplacer sans tuktuk. Nous nous sommes baladés dans le vieux quartier de Pettah pour nous imprégner de l’atmosphère très authentique avec ses stands de nourritures et ses boutiques artisanales. Nous avons ensuite visité le temple de Gangaramaya rendant hommage à Buddha.

Puis, direction le quartier du Fort avec ses bâtiments à l’architecture coloniale et ses bars restaurants plus modernes. Tu peux aussi te balader le long de la mer sur Galle Face Green mais je ne te le conseille pas, la balade et la vue ne sont pas « Wouaw »… Les plages de la côte Sud sont nettement plus jolies !

Les arnaques des Tuktuks à Colombo | Mise en garde

Au Sri Lanka et surtout à Colombo, de petites arnaques à touristes sont pratiquées. Même si on se croyait rôdé avec 6 mois d’Asie, cette fois, on s’est fait avoir comme des bleus. Voici l’histoire…
Un homme nous aborde dans la rue. Il sympathise et nous dit « qu’une cérémonie qui n’arrive que 2 fois par an » dans le temple de Gangaramaya va bientôt commencer et qu’on devrait y participer. Nous lui demandons comment s’y rendre. L’homme arrête un tuk tuk dans la rue, lui parle en langue locale et nous fait monter. Tout se passe très vite car nous sommes censé être en retard pour l’événement. 10 minutes plus tard, on arrive au temple. Je demande le prix du trajet et le chauffeur esquive en me répondant « no problem, later » .

A l’intérieur, pas de cérémonie à l’horizon.. A la sortie, il nous emmène voir un éléphant enchaîné dans une cour. Je capte qu’on est en train de se faire balader et je lui dis qu’on en restera là. Il me dit qu’il nous ramène là où il nous a pris. On accepte en pensant que c’était pour s’excuser et quelques minutes plus tard, je remarque sur Google Maps qu’il est en train de nous éloigner du centre-ville ! Je préviens Léo et demande avec insistance au chauffeur de s’arrêter. Il m’ignore au début puis s’exécute. Puis, il nous demande 3500 roupies, le prix d’un tour organisé (un trajet de 10 min coûte maximum 500 roupies) ! Je refuse en lui disant qu’il a abusé de notre confiance et lui tend 400 roupies. Il s’énerve, me dit que « pour nous, touristes français, ce n’est rien » et part.

Morale de l’histoire :

Choisis ton tuk tuk, parle du prix avec le chauffeur avant la course (répète-toi 10 fois s’il faut) et ne fais pas confiance facilement aux gens qui t’abordent dans la rue. Tu peux aussi télécharger l’appli « PickMe », une sorte de « Uber » local qui pratiques les prix locaux et qui sont annoncés à l’avance. Pas de surprises et surtout, aucune arnaque possible !

Que faire à Colombo ?

– Visiter le temple Gangaramaya, très joli à voir.

– Se balader dans le quartier de Pettah, authentique et très vivant.

– Se promener dans le quartier du Fort avec ses bâtiments coloniaux et ses bars tendances.

– Visiter Cinnamon Garden et le Musée national, qui ressemble beaucoup à la Maison Blanche de Washington.

IMAGE COLOMBO SRI LANKA

COLOMBO – ANURADHAPURA
200 km – 4 h 15 de bus

Anuradhapura, la ville sacrée | 2 jours

Nous quittons Nishy après ces 4 jours passés à Colombo car il est temps pour nous de découvrir un peu plus ce pays! Direction Anuradhapura qui sera le point le plus au Nord de notre itinéraire. Considéré comme l’un des lieux de cultes les plus importants du Sri Lanka, Anuradhapura est un incontournable. Ce site archéologique regorge de temples, d’immenses stupas et d’anciennes piscines qui te projettent directement des milliers d’années en arrière. L’endroit est calme et agréable mais il est immense ! Nous avons fait la visite à vélo pour gagner du temps cependant, une journée ne suffit pas si tu souhaites visiter l’ensemble du site, classé d’ailleurs au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Voici en une journée les principaux édifices que nous avons choisi de visiter à Anuradhapura :
– Jetavanarama Dagoba
– Thuparama Dagoba
– Rathna Prasadaya et la pierre de lune
Abhayagiri Dagoba
Kuttam Pokuna
(ou twin ponds)

Au-delà des énormes stupas très bien conservées, la plupart des édifices du site sont en ruines. Nous avons choisi d’y rester qu’une seule journée car nous n’en étions pas à notre première visite d’anciens sites bouddhistes. Mais si tu ne voyages qu’au Sri Lanka et que tu veux tout explorer, je te conseille de rester 2 journées pleines sur place.

Comment visiter le site d’Anuradhapura ?

Tarifs : 25 USD l’entrée par personne.
(valable 24 heures uniquement).

– C’est un site sacré donc tenue « couvrante » exigée.
Jambes et épaules couvertes et il faut retirer chaussures et casquette lorsque tu es proche d’un édifice.

– Pour se procurer des vélos, demande à ta guesthouse. Beaucoup en proposent à la location.

IMAGE ANURADHAPURA SRI LANKA

ANURADHAPURA – SIGIRIYA
80 km – 1 h 45 de bus

Sigirîya et son ancienne forteresse suspendue | 2 jours

Second site archéologique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, nous prenons le chemin de Sigiriya. C’est un des endroits les plus visités du pays et nous avons appris à nos dépends qu’il faut se lever très tôt si tu ne veux pas faire l’ascension du rocher à la queue leu leu… Nous avons dû attendre une bonne demi-heure avant de pouvoir commencer à grimper. Et c’est parti pour les 1 200 marches qui nous séparent du sommet (fessiers en béton assuré 😄) !

En milieu de parcours, des fresques représentant des nymphes célestes et des concubines du Roi Kasyapa peuvent être observées sur la pierre. Plus haut, deux gigantesques pattes de lions entourent le dernier escalier menant au sommet du rocher (d’où le nom de « Sigiryia » qui signifie grosso modo « le Rocher du Lion »). Une fois en haut, le lieu offre une vue à 360° au dessus de la forêt luxuriante qui entoure le site. C’est juste splendide ! En revanche, le soleil tape vraiment fort donc le port d’un chapeau/casquette est la bienvenue pour visiter les ruines de l’ancienne forteresse.

A un kilomètre au Nord de Sigiryia, il est également possible de faire l’ascension du Pidurangala Rock. Il faut environ 20 minutes pour atteindre son sommet et observer la vue imprenable sur le Rocher du Lion. Très sympa !

Comment visiter le site de Sigiriya ?

– Tarifs : 30 USD par personne l’entrée !!!
Franchement c’est abusé mais bon….

– Arrive sur place vers entre 7 h et 8 h 30 du matin pour éviter la foule.
A partir de 9 h c’est le pic de fréquentation… et c’est assez désagréable…

– Faire l’ascension du Pidurangala Rock à 1 km au Nord de Sigiriya.
(Tarifs : 500 roupies)

– Faire une balade à vélo aux alentours de Sigiryia, c’est très agréable.

– Dormir à Sigiriya Vee Guest situé à 3,5 km du site.
Les chambres sont belles, spacieuses et la famille est très gentille. Possibilité de louer des vélos.
Tarifs : 9 USD la nuit pour une grande chambre double.

IMAGE SIGIRYIA SRI LANKA

SIGIRIYA – KANDY
90 km – 2 h 40 de bus

Kandy, la capitale religieuse au milieu des montagnes | 2 jours

Situé en plein milieu de l’île, Kandy est un endroit stratégique qui dessert nombre de destinations. Nous continuons notre douce descente vers le Sud avec un arrêt dans cette ville, qui fait partie du triangle culturel du Sri Lanka, avec Anuradhapura et Polonnaruwa. C’est une petite ville très concentrée qui renferme quelques lieux majeurs comme le Temple de la Dent de Buddha et des centres de retraite méditative comme le Dhamma Kuta Vipassana meditation centre (pour les intéressés, réservez à l’avance). Pour autant la ville n’est pas reposante… Souvent pluvieuse et brumeuse à cause de sa forme en cuvette, elle est aussi très bruyante et chargée de monde. Kandy ne nous a pas paru très agréable pour s’y balader. Nous avons donc décidé de ne rester que 2 jours sur place et de visiter les principaux sites en prenant un tuk tuk à la journée.

Journée visite à Kandy en Tuktuk

Nous n’avions pas d’attentes particulières de notre séjour à Kandy, alors on a laissé le choix au chauffeur et voilà le résumé de notre journée :
En début de matinée, nous avons commencé par la visite d’une usine de production de thé Ceylan. On s’est dirigé ensuite vers Matale pour visiter un jardin d’épices et de plantes médicinales utilisées dans la médecine ayurvédique. Un homme explique gratuitement les différentes propriétés des plantes, c’est très intéressant ! On fait une pause déjeuner dans un petit resto local puis nous partons pour « le musée des gems et pierres précieuses » de Kandy.

La visite en anglais est assez intéressante et il est possible d’acheter en bijouterie si tu as envie. Pour ma part, j’ai craqué pour une petite bague en argent, sertie d’une pierre de lune. Nous finissons cette journée par le point de vue de la ville qui offre un panorama sur Kandy et son lac. Nous avons globalement apprécié cette journée riche en informations. Le lendemain, nous rejoignions la gare de Kandy pour atteindre notre prochaine destination : Le « adam’s peak » !

Que faire à Kandy ?

– Aller au temple de la dent de Kandy, site le plus célèbre de la ville.
(on n’y est pas allé parce que les temples bouddhistes… on connait 😉 )

– Pour une vue imprenable sur la ville et le lac, direction le Kandy city viewpoint.

– Visiter le « Ceylon Tea Museum » pour en savoir plus sur la production et la commercialisation du Thé.
Tarifs : 800 roupies par personne – visite en anglais

– Aller au jardin des épices et plantes médicinales pour connaitre les bases de la médecine ayurvédique.
(gratuit et achat de produits possibles)

IMAGE KANDY SRI LANKA

KANDY – ADAM’S PEAK
110 km – 3 h 30 de train + 1 h 15 de bus

L’ascension spirituelle du Adam’s Peak | 2 jours

On arrive dans la partie la plus sportive de notre séjour au Sri Lanka : l’ascension du célèbre Adam’s Peak, l’un des points les plus haut du pays. Il fait 2 243 mètres d’altitude et il faut gravir pas moins de 5 200 marches pour y arriver… et pour redescendre ! Sigiryia à côté, c’est du pipi de chat… Mais avant tout, Adam’s Peak est le plus important lieu de pèlerinage du Sri Lanka. Pourquoi ? Simplement à cause de la découverte d’une empreinte de pied incrustée dans la roche, qui ne peut appartenir qu’à un dieu, naturellement. Pied de Shiva pour les hindouistes, pied de Bouddha pour les bouddhistes ou encore pied d’Adam chassé du paradis pour les musulmans et les chrétiens… Toutes les religions s’en mêlent et apportent finalement une dimension spirituelle intrigante à ce qui n’est, pour un non croyant, qu’une simple randonnée sportive.

L’ascension se fait principalement pendant la nuit avec un départ à 2 h du matin, pour atteindre le sommet au moment du levé du soleil. La vue d’en haut vaut apparemment le détour à cette heure-ci et offre l’opportunité d’observer une ombre mystérieuse et triangulaire qui se dessine à l’Ouest. Mais l’affluence est à son comble et il y a énormément de touristes. Alors nous, on a tenté de faire la randonnée en plein après-midi ! Résultat, nous étions presque seuls et nous n’étions qu’avec des locaux ! Nous avons effectué l’ascension dans un calme olympien en croisant de temps en temps des petites mamies accompagnés de leurs enfants ou petits-enfants, qui les aident à atteindre leur but. C’était vraiment chouette.

Seul bémol, les nuages sont arrivés pile au moment où nous avons atteint le sommet.. On avait littéralement la tête dans les nuages et n’avons pas pu admirer le panorama incroyable qu’offre le sommet de la montagne.

IMAGES ADAM'S PEAK SRI LANKA

Comment faire l’ascension du Adam’s Peak ?

– Prévois de l’eau et des bananes en cas de mou.
Stands de nourriture/boissons sur le chemin si besoin.

– Prendre une veste chaude, il fait frais au sommet, même en journée.
Tu vas arriver là-haut tout transpirant, il vaut donc mieux avoir de quoi se couvrir.

– La randonnée est 100 % bétonnée donc pas besoin de chaussures de randonnée.

– Se rendre à Dalhousie et prendre une chambre pour se reposer et avoir accès à une douche.
(bus direct de Kandy ou Colombo ou train Kandy-Hatton + bus)

– Accès à la randonnée gratuit et pas besoin de guide. L’ascension prend entre 2 h 30 et 4 h selon ton endurance.
(De jour comme de nuit, le chemin est très bien balisé)

La cérémonie au sommet du Adam’s Peak

Mais arrivé en haut, un tout autre spectacle se prépare. L’ambiance autour du temple est très spirituelle. Les tambours retentissent, les chants s’élèvent et les gens prient beaucoup. Ensuite, c’est en file indienne que nous attendons afin de pouvoir admirer cette célèbre empreinte de pied céleste. Etant personnellement athée, j’étais très impressionnée de voir autant de foi dans le regard de toutes ces personnes et de dévouement. C’est déroutant et invite à une grande ouverture d’esprit. Pour ceux qui font l’ascension en fin de journée comme nous, il est possible de rester dormir pour assister au levé du soleil du lendemain. Mais nous venions de louer une chambre alors, après la cérémonie, nous sommes redescendus. Et je n’ai jamais aussi bien dormi que ce soir-là 😂 !

SOMMET ADAM'S PEAK SRI LANKA
Cérémonie au sommet du Adam’s Peak

ADAM’S PEAK – ELLA
115 km – 1 h 15 de bus + 4 h de train

Ella, entre forêts et plantations de thé | 2 jours

Pour rejoindre Ella depuis Adam’s Peak, nous choisissons de voyager en train. Nous avions beaucoup entendu parler du paysage magnifique qu’offre la voie de chemin de fer à travers les champs de thé. Et effectivement, on a pas été déçu ! Une nature verdoyante à perte de vue qui fait passer le temps à une vitesse grand V. Bon bien sûr, tout n’était pas parfait… Le train était BLINDÉ de monde ! Si bien qu’on a fini debout à côté des portes d’un wagon. Et au Sri lanka, les portes restent ouvertes même pendant le trajet ! Alors on s’est assit, les pieds dans le vide et les cheveux au vent, tout en profitant du paysage. On était pas si mal finalement 😊.

Arrive pour nous le moment de descendre après 4 heures de voyage. Direction notre guesthouse « The Horizon Root Inn » pour se poser et se rafraîchir. L’endroit est légèrement excentré mais calme et très reposant. En plus, la propriétaire à un chien, on est aux anges ! Ella attire beaucoup de touristes, il y a donc énormément de choix en termes de logements et petits café/restaurants. Le lendemain, direction le Nine Arch Bridge, ce fameux pont si photogénique où le train passe quelques fois par jour. Nous restons une petite heure là-bas puis nous partons nous balader aux alentours. En réalité, il n’y a pas beaucoup de choses à faire dans ce petit village mais il est parfait pour faire une petite pause et recharger les batteries.

Que faire à Ella ?

– Se promener sur le Nine Arch Bridge et regarder le train passer sur le pont.

– Déjeuner ou dîner au « Cafe Chill » et au « Cafe Guru », des restos plutôt sympas qui proposent de bons plats.

– Possibilité de grimper sur le « Little Adam’s Peak », une randonnée de 4,5 km – demander le chemin à la guesthouse.
(Perso, le vrai Adam’s Peak nous a suffit )

– Prendre une chambre à « Horizon Root Inn Guesthouse », la propriétaire est très gentille et propose un petit déjeuner très copieux.
Tarifs : 15 € la nuit

IMAGES ELLA SRI LANKA

ELLA – UDA WALAWE
100 km – 2 h de bus

Safari dans la réserve d’Uda Walawe | 2 jours

Alors non, on ne s’est pas téléporté en Afrique mais ça y ressemble un peu, je l’accorde ! Avant d’arriver sur place, il était difficile pour moi d’imaginer faire un safari au Sri Lanka. Mais si, c’est possible ! Pour cela, direction Uda Walawe National Park, situé à une centaine de kilomètres au Sud-Ouest d’Ella.

Ce vaste espace naturel renferme pas moins de 200 espèces différentes avec en vedette les éléphants d’Asie bien sûr. Cette réserve permet à de nombreux animaux d’être réintroduits dans la nature et de vivre en liberté tout en étant protégé du braconnage (qui tend à s’estomper depuis quelques années). D’ailleurs, le Sri Lanka fait partie des pays d’Asie qui protègent le plus ses pachydermes. Nous avons pris une chambre au « Nature View Safari Bungalow ». La maison est très spacieuse et dispose d’une terrasse très agréable. En faisant le check-in de la chambre, nous demandons à réserver un tour dans le parc pour le lendemain et le tour est joué. Il n’y a plus qu’à attendre.

Notre demi journée safari dans le Parc d’Uda Walawe

Le lendemain matin nous nous réveillons très tôt pour être sur place dés l’ouverture du parc à 6 h. Un 4 x 4 aménagé de 6 places en plein air nous attend dans la cour. C’est parti pour le Safari ! Arrivé sur place, plus d’une cinquantaine de jeeps attendent l’ouverture. Je commence à flipper en m’imaginant observer des animaux pare-chocs contre pare-chocs…. Finalement pas du tout. Une fois le parc ouvert au public, les voitures se dispersent et prennent des chemins différents. Finalement, nous ne croiseront que 4 ou 5 autres jeeps en 3 h de safari… ouf !

L’intérieur du parc ressemble étrangement à une réserve d’Afrique, c’est à s’y méprendre : savane, buissons, arbres imposants, étendue d’eau… tout y est. Les animaux contribuent également à cette confusion : éléphants, oiseaux en tout genre, varan, crocodiles, buffles… C’est vraiment très agréable de voir toutes ces espèces vivre en paix dans un endroit aussi joli. En plus, notre chauffeur respecte les distances et coupe le moteur dés qu’un animal s’approche de nous. On est au top ! Vers 9 h du matin, il est temps de quitter le parc et rejoindre la guesthouse pour un bon petit déjeuner, avant de reprendre la route vers la côte Sud du pays.

Bilan : Je suis toujours un peu méfiante de participer à des activités-business qui touchent de près ou de loin des animaux. Mais là, je dois dire que tout était parfait. Rien ne m’a choqué à part le nombre de jeeps à l’heure d’ouverture, mais qui s’avère au final être proportionnel à la grandeur du parc. J’ai trouvé le fonctionnement respectueux des animaux et de leur bien-être tout en nous permettant d’approcher ces espèces incroyables en pleine nature.
On recommande !

Comment faire un safari à Udawalawe ?

– Réserver un safari avec sa guesthouse ou aller à l’entrée du parc où des 4×4 attendent les visiteurs.
(Tarifs : environ 25 USD par personne pour 3 h dans le parc)

IMAGES UDA WALAWE NATIONAL PARK

UDA WALAWE – TANGALLA
60 km – 1 h 20 de bus

Pause plage et farniente à Tangalle | 3 jours

Après 2 semaines passées dans les terres du Sri Lanka, nous rejoignons à présent la côte Sud pour notre dernière semaine dans le pays. Nous faisons un premier stop de 3 jours à Tangalle. L’air de l’océan nous donne envie de nous poser et de chiller un peu. Ça faisait longtemps ! Le rythme intense de ces 2 dernières semaines nous permet de ralentir un peu la cadence et profiter un peu de la plage. Concrètement, il n’y a pas énormément d’activités à faire dans les environs de Tangalle et finalement, ce n’est pas plus mal. Nos journées se résument à manger, chiller sur la plage et se balader aux alentours. Ça fait du bien ! Et en bonus, on se rend compte que Tangalle n’est pas très prisé des voyageurs. Il n’y a aucun touriste et les plages sont vides. Parfait pour des gens qui cherchent un peu de tranquillité.

Souvenir d’une rencontre très touchante

C’est aussi à Tangalle que nous avons fait la connaissance d’un homme qui nous a beaucoup ému. C’était le voisin de notre guesthouse. Il venait tout juste d’ouvrir un petit restaurant dans son jardin et nous a proposé de venir manger.

Nous y sommes donc allés le soir même. L’homme nous accueille très gentiment et nous installe. Il y a environ 10 tables sous une pergola décorée de quelques guirlandes lumineuses. C’est très joli et intimiste. L’homme nous propose le poisson pêché du jour accompagné de quelques spécialités. C’est parti ! Quelques minutes plus tard, il revient avec 6 différents plats servis généreusement. C’est juste délicieux ! Au moment de l’addition, je vois que le prix de la facture est dérisoire (du genre moins de 5€ pour 2). C’était tellement bon qu’on décide de laisser un joli pourboire.

Nous le félicitons pour la qualité du repas et l’encourageons pour la suite. Et là, l’homme nous confie qu’il était propriétaire d’un restaurant très prisé sur la plage avant que le tsunami de 2004 ne viennent tout emporter. En quelques secondes, cet homme a perdu son restaurant et même des membres de sa famille. Aujourd’hui il a le courage de ré-ouvrir un restaurant dans son jardin car cette vie lui manquait trop. Il nous montre alors des photos et le livre d’or de son ancien restaurant, seuls souvenirs sauvé de la catastrophe.

Et pour être franche, cette rencontre m’a fait me rendre compte à quel point j’étais chanceuse de n’avoir jamais eu à vivre tant de tristesse. Mais aussi qu’il était possible de reprendre sa vie à zéro, même à un âge avancé, pour vivre de sa passion. Grand respect pour ce Monsieur.

Que faire à Tangalle ?

– Chiller sur les plages vides de Tangalle.

– Dîner au Maheshee Home Restaurant tenu par un local très sympa et qui mérite d’être connu.
(juste à côté de Ovinka Homestay, très bien aussi)

TANGALLE SRI LANKA

TANGALLA – GALLE
75 km – 1 h 15 de bus

Galle, le petit joyau de la côte Sud | 2 jours

Nous continuons sur la découverte de la côte Sud et nous posons nos sacs à dos une dernière fois à Unawatuna. Cet endroit n’a rien de particulier mais a l’avantage d’être en bord de plage et de proposer des guesthouses moins cher que Galle, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur les 3 jours, nous avons pris une journée pour visiter la cité fortifiée de Galle, une petite pépite du Sri Lanka. La ville, petite et concentrée, est très agréable à visiter à pied. Cela permet d’admirer sa belle architecture coloniale et de profiter de la vue imprenable sur l’océan et son eau turquoise. Les nombreuses petites boutiques et restaurants lui ajoutent également beaucoup de charme.

Pour simplifier la visite, nous avons commencé par la « Clock Tower » situé au Nord-Ouest de la ville puis nous avons suivi les remparts dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’au lighthouse, situé au Sud-Est. Une petite plage à côté du phare nous a permis de faire une petite pause rafraîchissante les pieds dans l’eau ! Ensuite, nous sommes remontés au Nord, jusqu’à Court Square pour clôturer le tour, puis nous avons déambulé dans les rues de la ville un peu au hasard en quête d’un restaurant. L’après-midi, nous avons fait un tour le long du Port de Galle, où les bateaux se pavanent sur la plage et les pêcheurs vendent leurs poissons du jour sur les étales.

Que faire à Galle ?

– Visiter la cité fortifiée de Galle à pied.

– Aller au Lighthouse et faire une pause sur la petite plage juste à côté.

– Se promener le long du port de Galle pour observer les pêcheurs vendre leurs prises du jour sur les étales.

IMAGES GALLE SRI LANKA

BUDGET | Visiter le Sri Lanka en 3 semaines

BUDGET SRI LANKA

BILAN

Pour une destination imprévue, nous avons adoré ! L’île regorge de choses à voir et chaque région dégage une atmosphère différente. Le Sri Lanka a été pour nous l’occasion de revoir un ami et de découvrir son pays natal. A part notre mauvaise aventure à Colombo avec le Tuk tuk, les locaux sont très gentils et souriants. Il est très facile de s’y déplacer grâce aux transports publics ce qui en fait une destination idéale pour une première expérience de voyage en sac à dos. Le gros point positif est la multitude de paysages différents qu’offrent l’île. Partir au Sri Lanka est un bon compromis pour les personnes qui aiment randonner et faire des petites pauses plages pour se reposer. On recommande sans hésiter!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Enregistrer