AMERIQUE DU NORD,  CANADA

Road trip dans les rocheuses canadiennes : Itinéraire et incontournables

Pour ce nouvel article consacré au Canada, on vous emmène dans la plus belle région du pays : les rocheuses canadiennes ! C’est LE voyage incontournable pour toute personne de passage au Canada. On en rêvait déjà depuis la France et… ça y est, on l’a fait ! Après 3 mois passés dans l’Ouest, dont un mois entier dans les rocheuses, on te donne dans cet article notre itinéraire, nos conseils et incontournables pour un road trip mémorable dans les rocheuses canadiennes.

On a enfin vu de nos propres yeux ces immenses montagnes, ces lacs aux couleurs irréelles et ces routes magnifiques.. C’est ce qui t’attend si tu décides, toi aussi, de découvrir la partie la plus prisée du Canada. Je pense d’ailleurs que les photos de cet article parleront d’elles-mêmes.

Pour nous, le road trip est le meilleur moyen de visiter un grand pays comme le Canada ! C’est donc à bord de notre fidèle van Whistler que nous avons parcouru toutes ses immensités. Au programme, paysages de dingue, bonne franquette, belles rencontres, simplicité et toujours au plus près de la nature.

Moraine lake rocheuses canadiennes
Moraine Lake, véritable coup de cœur de notre voyage (aucun filtre sur cette photo)

Itinéraire d’un road trip dans les rocheuses canadiennes

Pour se rendre dans les rocheuses canadiennes depuis les grandes villes, il y a plusieurs options. Principalement, ton choix va se faire en fonction du temps que tu peux consacrer à ton voyage.

Pour deux semaines ou moins

il est préférable d’arriver direct en avion à Calgary ou Edmonton, si tu viens de l’étranger ou de l’Est canadien. Il sera plus facile de louer un véhicule aménagé depuis une grosse ville puis prendre la route pour les rocheuses. Le mieux est de commencer par Banff si tu es à Calgary ou Jasper, si tu viens d’Edmonton. C’est le plus simple et le plus rapide pour ceux dont le temps est compté.

Pour un mois ou plus

C’est notre cas. Nous sommes arrivés de Montréal jusqu’à Vancouver en avion puis avons acheté notre van à Whistler. Naturellement, nous avons rejoint les rocheuses canadiennes par la route tout en visitant la Colombie Britannique par la même occasion. On te conseille donc de faire comme nous si tu as du temps devant toi. Déjà parce que Vancouver est une ville assez incroyable et deuxièmement parce que les routes sont magnifiques et certaines randonnées sur le chemin sont vraiment à ne pas manquer.

Nos incontournables d’un road trip dans les rocheuses canadiennes

Feux de forêt pendant l’été 2021
Tu vas sûrement remarqué une sorte de brume permanente sur nos photos de paysages. Ce n’est pas un problème de l’appareil photo mais la fumée des feux de forêt survenus en Colombie Britannique. On ne va pas vous mentir, ça nous a un peu gâché notre road trip. Il était parfois impossible de voir les alentours tellement il y en avait.

Glacier National Park | 2 jours

Le great glacier trail | 7,9 km aller-retour | chiens autorisés en laisse

C’est un bon compromis pour voir un beau paysage sans prendre beaucoup de hauteur. Le Great Glacier Trail longe une rivière pour ensuite grimper dans le dernier kilomètre. La vue à la fin du sentier est magnifique, tu es entouré de montagnes et de petits ruisseaux. Pas de grande difficulté sur ce trail et le point de vue à la fin vaut vraiment le coup. Nous avons fait notre pause lunch pour profiter au maximum de cet endroit avant de faire demi-tour.

Great glacier trail
Séance photo au bout du Great Glacier Trail

Yoho National Park | 2 jours

Emerald Lake | Boucle de 5 km – facile | Chiens autorisés en laisse

Emerald Lake fait partie des incontournables du parc Yoho. C’est un de ces lacs turquoises que l’on rêve de voir et celui-ci est moins connu que ses cousins de Banff. Le sentier qui fait le tour du lac est très joli et accessible à tous. Tu peux également faire du canoë ou du paddle si le cœur t’en dit (location d’un canoë : 75 $/h). Pour notre premier lac turquoise, on était plutôt content !

Pense quand même a venir avant 9h30 ou en fin de journée. C’est un lieu très prisé des familles et le parking se remplit très vite. Et franchement, la cohue de touristes rendra l’expérience un peu moins cool.

Emerald lake rocheuses canadiennes
Emerald Lake loop | Yoho National Park

Wapta falls | 4,8 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Une petite marche facile d’environ 30 minutes t’amènera près des Wapta Falls, une cascade assez impressionnante. Ne t’arrête pas au premier point de vue et descends vers le second pour mieux apercevoir les chutes. Tu peux également descendre tout en bas (hors sentier balisé) pour mieux observer la cascade et prendre de plus belles photos.
Nous ne l’avons pas fait parce que le chemin était plutôt abrupte et un peu risqué avec Nala en laisse. Mais nous avons vu pas mal de monde l’emprunter et certains se sont même baignés.

Wapta falls | Yoho National Park

Takakkaw falls | 1,3 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Tu n’auras même pas encore garé ta voiture que tu comprendras vite de quoi il en retourne. Les Takakkaw falls sont visibles dés l’arrivée au parking et elles en jettent ! En plus, le cadre est vraiment sympa : rivière, forêt de sapins, petit pont et sentier qui t’amène au plus près de la cascade (si tu n’as pas pris de douche, c’est le moment). Bref, l’endroit est très photogénique et les chutes valent vraiment le coup d’être vues.

Sur la route de 11 kilomètres qui t’emmène à la cascade, garde les yeux ouverts car c’est ici que nous avons croisé notre premier ours noir. Il a traversé la route juste devant nous.

Takakkaw falls rocheuses canadiennes
Takakkaw falls | Yoho NP

Banff National Park | 7 jours

On arrive dans la partie la plus visitée des rocheuses canadiennes. Le parc national de Banff se divise en deux gros secteurs :

  • il y a la partie Sud, allant de Banff Ville jusqu’au Lac Louise, que l’on appelle « Bow Valley Parkway ».
  • Il y a la partie Nord du parc, du Lac louise au Parc de Jasper, que l’on appelle « Icefield Parkway ».

Si tu viens de Calgary, tu remonteras naturellement la route en commençant par Banff Town jusque Jasper. Mais si comme nous tu commences ton road trip à l’Ouest, tu arrives pile poil entre ces deux secteurs. Il faut donc faire un choix et rebrousser chemin à un moment donné pour faire la partie manquante.

Sud du Banff National Park | Bow Valley Parkway

Comme nous voulions finir notre road trip par Jasper, nous avons commencé par le Sud du Parc. Les lacs Louise et Moraine étaient nos « Must to do » au Canada, on a donc voulu commencer par ça. Cette partie du parc est déjà dingue mais c’était sans savoir que le Nord de Banff l’est encore plus!

La ville de Banff | 1-2 jours | Les magasins autorisent les chiens

Jolie ville balnéaire avec de nombreux commerces, c’est ici que tu trouveras ton bonheur en souvenirs et restaurants. En vrai, après avoir traversé deux parcs nationaux sans vraie ville, ça fait plaisir.

Comme toutes les villes au Canada, il ne faut pas s’attendre à faire de grandes visites. Banff est plutôt un petit village balnéaire qu’une ville chargée d’histoire. Cependant, elle a quand même du charme et sa situation géographique lui donne un arrière plan de carte postale!

Voici quelques visites à faire pour découvrir la ville :

  • Se balader dans la rue principale de Banff, avec un panorama de dingue sur les montagnes.
  • Manger dans les restos de la ville! Si tu veux sortir de tes repas de camping le temps de quelques jours, c’est le moment !! Banff regorge de restos en tout genre.
  • Acheter quelques souvenirs, stickers, patchs, T-shirts, sweats… Il y a tout ce qu’il faut, tu vas forcement craquer pour un truc !
  • Visiter Cave and Basin National Historic Site et Cascade of Time Garden pour une belle vue sur la ville.
  • Monter au sommet de Sulphur Mountain pour une vue imprenable sur Banff ( 5,5 km de marche / modérée – Gondola :70$ par personne). Les feux de forêt nous ont empêché de le faire mais c’est clairement un incontournable.
  • Boire un verre le soir au Melissa Misteack : selon le jour, tu tomberas sur soirée Karaoké ou musique live. Peu importe ce qui est au programme, l’ambiance est garantie !
Banff rocheuses canadiennes
Vue de Banff depuis le Cascade of time Garden

Minnewanka Lake | Plusieurs randonnées possibles | Chiens autorisés en laisse

A 15 kilomètres, le Lac Minnewanka est un bel endroit où pique niquer et se balader. Le coin à l’air très prisé des familles, certains osent même se baigner. Une petite balade d’un kilomètre et demi t’emmènera au Stewart Canyon. De quoi digérer tranquillement après un bon lunch ! 

Dans le même genre, Johnson Lake est aussi sympa et permet de s’éloigner de l’agitation perpétuelle de la ville.

Minnewanka Lake | Stewart Canyon

Johnston canyon | Jusqu’à 11,7 km aller/retour – facile à modéré | Chiens autorisés en laisse

Le sentier longe un canyon et se décompose en 3 parties : les lower falls (1,3km), les upper falls (1,4 km plus loin) et les Ink pots (3km plus loin). Je suis un peu partagée sur cet endroit. Il est à mon goût bien trop touristique et aménagé pour ce que c’est réellement… Parce qu’à la base Jonhston canyon, c’est trois chutes d’eau qui se déversent dans une rivière à des niveaux différents. Le sentier commence par la cascade inférieure, puis tu montes à la seconde et à la troisième.

Bien que ce soit sympa à voir, je ne comprends pas l’engouement de dingue pour ce lieu. Les gens faisaient la queue pendant 40 minutes pour se prendre en photo avec une cascade toute simple. Autour de cette attraction touristique (on est clairement plus du tout sur du trail en nature), il y a un gros camping (blindé de moustiques), 3 grands parkings, un café hors de prix et un sentier crée de toute pièce par l’homme. Il manquait plus que l’accès soit payant et c’était le pompon.

Après avoir vu l’endroit, je conseille aux gens qui n’ont pas beaucoup de temps de ne pas s’arrêter. Il y a bien plus joli et naturel ailleurs.    

Johnston canyon rocheuses canadiennes
Johnston Canyon | Banff NP

Le Lac Louise | Little Beehive trail – 9 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Nous sommes arrivés au Lake Louise à 7h30 du matin et c’était parfait. Il y avait peu de monde autour du lac et presque personne sur les sentiers. On te recommande d’ailleurs le Little Beehive trail, une marche d’environ 4 km qui te fera passer par Mirror et Agnes Lake et débouchera sur un point de vue incroyable sur le Lac Louise et les montagnes alentours. On a trouvé la marche plutôt simple. Même si ça monte, l’ascension est très progressive et le sentier est très bien balisé.

Nous avons quitté les lieux vers 13 h et la route pour Moraine Lake était barrée car parking complet. Il serait possible de faire les deux en une journée mais la masse de touristes rend la chose impossible.

Infos
Depuis 2021, le parking du Lac Louise est devenu payant : 11,70 $ la journée.

Louise Lake rocheuses canadiennes
Louise Lake et sur le Little Beehive Trail

Le Lac Moraine | 800 m aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Le lendemain matin, direction Moraine Lake à 8 h 30. Le parking était déjà bien rempli. Ici, pas de grosse randonnée mais plutôt un bon chill d’une demi journée au bord de ce lac d’exception. Nala commençait aussi à fatiguer à cause d’un rythme de visite soutenu, alors il a fallu qu’on s’adapte. Au programme,  promenade au bord du lac, un petit café, un passage au gift shop du lac, petite montée au viewpoint du Moraine Lake pour un Lunch with view !

Sache qu’il faudra débourser pas moins de 125 $ pour louer un kayak pendant une heure sur le lac. Alors, si tu comptes faire plusieurs lacs en canoé kayak, on te conseilles d’en acheter un, il sera vite rentabilisé. Ces deux perles du parc national de Banff nous en ont mis plein la vue. On a eu un véritable coup de cœur pour Moraine Lake, qui pour nous, a bien plus de charme que Louise. Cet endroit est et restera notre coup de cœur de ce road trip dans les rocheuses canadiennes.

Moraine lake rocheuses canadiennes
Le splendide Lac Moraine

Nord du Banff National Park | Icefield Parkway

La Icefield Parkway est considérée comme l’une des plus belles routes du monde. Effectivement, c’est à elle toute seule l’incontournable d’un road trip dans les rocheuses canadiennes. Et si tu n’as pas le temps de t’arrêter pour randonner, les paysages sont en grande partie visibles depuis la route.

De nombreux points de vue sont dispatchés le long de la route et te permettent d’apprécier les lieux. Si tu as le temps, c’est toujours mieux de découvrir des endroits plus cachés et tenter d’apercevoir des animaux.

Avec Nala, nous n’avons pas pu faire toutes les grandes randonnées qu’on voulait. Et il faisait trop chaud pour la laisser dans le van. Mais avec ces paysages incroyables le long de la route, on n’a pas eu l’impression de louper grand chose.

Helen Lake Trail | 11,5 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Helen Lake est une randonnée recommandée et très prisée dans les rocheuses, pour la beauté de son panorama. Nous ne l’avons pas fait car c’est une promenade de plusieurs heures et Nala (qui était un chiot de 4 mois) n’aurait pas tenu. En revanche, viens très tôt si tu veux être tranquille sur le sentier et avoir une place sur le parking.

Bow Lake et Bow Glacier falls | 9 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Plus court que le trail précédent, Bow Lake est un arrêt incontournable sur la Icefield Parkway. Ce lac turquoise sur fond de montagnes attire de nombreux visiteurs. Au bout du chemin, tu pourras observer une cascade sortant du glacier Bow. Cette marche convient à tous, sauf une petite partie en escaliers assez abruptes vers la fin du sentier.

Bow glacier trail rocheuses canadiennes
Bow Glacier Trail | Banff NP

Peyto lake

Pour des raisons de travaux, l’accès à ce magnifique coin des rocheuses était fermé lors de notre passage en juillet 2021 (les panneaux indiquait une ouverture en août 2021… damn !). Nous n’avons pas eu la chance d’observer ce lac, tout aussi incroyable que le Lac Louise et Moraine. On espère pouvoir y revenir pour profiter de cet endroit d’une beauté rare.

Chephren Lake | 8 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Cest notre petite pépite cachée du voyage, découvert par pur hasard en voulant promener Nala un matin, avant de reprendre la route vers Jasper. Chephren Lake est situé juste derrière le camping « Waterfowl Lakes », où nous avons dormi la veille de faire cette promenade. C’est un sentier facile en forêt, menant à un lac et une montagne en forme de pyramide (d’où le nom « Chephren », comme l’une des pyramides de Giseh d’Egypte). Perdu au milieu de nulle part, nous n’avons croisé que 2 personnes en chemin la vue pour nous tout seul.
Petit bémol de cet endroit en revanche, des tonnes de petits moucherons entourent le lac. La séance photo s’est donc un peu raccourcie ahah.

Chephren lake rocheuses canadiennes
Chephren Lake près du camping Waterfowl lakes

Parker Ridge | Viewpoint ou 5 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

C’est la dernière ligne droite avant de rejoindre le Parc National de Jasper. Crois-moi, tu ne quitteras pas Banff avant d’avoir fait ce dernier arrêt obligatoire. Depuis la route, tu pourras observer la vue sur le Glacier Saskatchewan. Une marche de 5 kilomètres est aussi faisable pour t’en rapprocher. Personnellement, l’arrêt au viewpoint nous a suffit amplement.

Parker ridge road trip rocheuses canadiennes
Vue depuis Parker Ridge viewpoint

Jasper National Park | 7 jours

Le point positif du parc de Jasper, c’est que les lieux d’intérêts sont proches les uns des autres. En moins d’une semaine et avec une bonne organisation, tu peux voir l’essentiel du parc. En revanche tes journées seront quand même bien chargées !

Athabasca glacier | 1,4 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

A peine arrivé dans le parc de Jasper qu’un paysage époustouflant t’accueille : Le glacier Athabasca et le Icefield Centre. Nous avons fait un stop dans ce complexe touristique pour profiter de la vue et de la Wifi. Nous voulions aussi faire la randonnée du glacier mais avons attendu le lendemain matin pour éviter la foule. On a donc décidé de passer la nuit sur le parking pour Camping-cars et profiter de cette vue sur Athabasca glacier. 

Le lendemain matin, nous étions seuls sur le trail face à cet énorme masse de glace. Athabasca glacier est l’un des plus importants des rocheuses. C’est aussi malheureusement le premier témoin du réchauffement climatique. Ce sentier fait réfléchir sur l’état actuel des choses. A voir absolument !

Athabasca glacier rocheuses canadiennes
Athabasca Glacier | Jasper NP

Sunwapta falls | 3,2 km aller/retour | Chiens autorisés en laisse

Une île de sapins entourée de deux rivières qui se rejoignent pour former une cascade. Voilà la description des magnifiques Sunwapta falls. Le lieu est assez touristique et très aménagé mais vaut le coup d’être vu. Avec un petit arrière plan de montagnes… On adore !

sunwapta falls rocheuses canadiennes
Sunwapta falls | Jasper NP

Athabasca falls | 1 km aller-retour | Chiens autorisés

On continue notre lancée sur les cascades à ne pas manquer sur la Icefield Parkway. Sur place, tu pourras observer les puissantes chutes Athabasca et suivre le courant dans un canyon creusé par les eaux. Un bel endroit pour une petite marche sans difficulté.

Edith Cavell trail | 2 km ou 8,2 km aller-retour | Partiellement autorisé aux chiens

Prépare-toi à en prendre pleins les yeux, et surtout à te sentir tout petit ! Edith Cavell est accessible par une route sinueuse de 14 km depuis la highway, soit 30 minutes en voiture. Tu arriveras sur un parking où le sentier vers le glacier commence. Au bout de 500 mètres, le sentier se sépare en deux : le premier, autorisé aux chiens, t’amène au premier point de vue puis descend vers le lac. Le second, interdit aux chiens, te permet d’observer le paysage de plus haut ainsi que des fleurs alpines. Nous avons également été témoin d’une chute de blocs de glace qui se sont décrochés de la falaise. Le bruit est assez impressionnant.

Edith Cavell trail rocheuses canadiennes
Edith Cavell | Jasper NP

Valley of 5 Lakes | Boucle de 8,2 km | Chiens en laisse autorisés

La Vallée des Cinq Lacs est un sentier en forêt très fréquenté situé près de Jasper ville. Le sentier longe 5 lacs de différentes couleurs et tailles. C’est une belle promenade sans difficulté, à faire si tu as le temps de visiter le coin. Si en revanche tu manques de temps, c’est un endroit que tu peux zapper, tu ne passeras pas à côté de quelque chose d’extraordinaire.

Valley of 5 lakes rocheuses canadiennes
Valley of 5 lakes | Jasper NP

La ville de Jasper | 1 jour

Tout comme Banff, la ville de Jasper est le point central de ravitaillement et du parc mais il n’y a pas grand chose à y faire. La ville en soi n’a rien d’extraordinaire mise à part les nombreux Wapitis qui se baladent aux abords de la ville. Mais c’est un bon endroit pour une pause « confort » : restaurants, boutiques de souvenirs, supermarchés, laverie…

A peine à 5 kilomètres du centre-ville, le Wapiti Campground est assez bien placé mais il ne faut pas s’attendre à un cadre spectaculaire. Il y a très peu d’arbres, les campsites sont très proches les uns des autres et les blocs sanitaires sont peu nombreux comparé à l’immensité du camping.

Petit conseil sur le Wapiti Campground à Jasper
Si tu dors dans ton véhicule et non en tente, installe-toi sur le parking premier arrivé – premier servi du camping (emplacement AA). Ca peut paraitre bête de se mettre sur un parking en béton dans un camping en nature mais il y a plusieurs avantages : tu payeras moins cher, tu auras des coins de verdure pour te poser et un bloc sanitaire avec douches, toilettes et eau courante à proximité.

Dans tous les cas, les emplacements ne sont pas fous, alors autant être un peu moins bien mais à proximité de tout. En une semaine ici, on a vu un ours et ses 3 bébés et des wapitis qui se posaient pour faire la sieste à côté de nous. Donc franchement, c’est loin d’être la pire place au monde!

animaux jasper rocheuses canadiennes
Famille de grizzlis | Notre pote du camping, le Wapiti

Pyramid Lake | 1 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Cette petite île est plus réputée pour sa photogénie que pour sa randonnée mais si tu as le temps, c’est un bel endroit où passer une heure ou deux. Pyramid lake est une petite marche facile qui fait le tour d’une île de sapins. Tu pourras y observer des loutres ou encore faire le tour ce celle-ci en canoë. Un service de location est sur la route quand tu arrives au parking. C’est un lieu très calme et apaisant quand il y a personne, je te conseille donc d’y aller le matin pour profiter pleinement de ce lieu et de ses bienfaits.

Pyramid lake rocheuses canadiennes
Pyramid Lake | Jasper NP

Maligne Canyon | 3,5 km aller-retour | Chiens autorisés en laisse

Quand nous avons pris la route pour le Lac Maligne, nous avons fait une halte en route à Maligne Canyon. C’est une marche modérée qui suit le cours d’une rivière dans un canyon de 50 mètres de profondeur. Ce lieu est très prisé des touristes et c’est littéralement à la file indienne que tu marches si tu arrives après 10h du matin. La randonnée part du point le plus haut du Canyon pour descendre petit a petit jusqu’à la rivière. La première moitié de la balade est jolie mais perd un peu de son intérêt dans la deuxième partie. A toi de voir si tu veux la faire jusqu’au bout mais nous, on a rebroussé chemin au deux tiers du sentier.

Maligne Canyon rocheuses canadiennes
Maligne Canyon | Jasper NP

Maligne Lake | Plusieurs randonnées possibles | Chiens autorisés en laisse, sauf dans le bateau pour Spirit Island

Alors, on arrive dans la partie des rocheuses canadiennes qui nous a un peu déçu. Pourtant sa commençait bien, la route qui mène au Lac Maligne, la Maligne Lake road, est d’une beauté époustouflante, tantôt longeant des montagnes, tantôt des lacs. Le voyage dure une heure mais les paysages te font vite oublier le temps qui passe. Arrivé sur place, on va directement se renseigner pour les bateaux qui permettent d’aller jusqu’à la célèbre Spirit Island, endroit que l’on rêvait de voir comme beaucoup de monde. La fille n’est pas très joviale, me dit froidement que les chiens ne sont pas autorisés sur le bateau et que le tarif est de 83 $ par personne pour 45 min aller, 15 min face à Spirit Island et 45 min retour. Et bien merci, mais non merci ! Et je ne te parle pas des tarifs des canoës qui frisent le délire.

Déjà payer 163 $ pour 2 et rester 15 min à l’endroit pour lequel tu payes ce prix… J’ai envie de dire WTF. Et en plus avec la brume des feux de forêts qui se répandait partout et gâchait le décor, on a pas pris le risque d’y aller pour au final, une photo avec de la brume en arrière plan. Parce qu’il ne faut pas se leurrer, Spirit Island pour la majorité des gens, c’est une photo Instagram. Alors, non.

Au final, on a décidé de faire une petite randonnée le long du lac, histoire de laisser une chance au lieu et se dire qu’on est pas venu pour rien. Et bien, après un mois dans les rocheuses, je peux te dire que c’était pas « Wouaw ». Et pour couronner le tout, on a vu AUCUN animal alors que la route du lac Maligne est connue pour croiser des caribous et des ours. Il fallait bien un endroit dans les rocheuses qu’on aurait moins aimé, et bien pour nous ça a été celui là !

Maligne lake rocheuses canadiennes
Maligne Lake | Japser NP

Quand faire son road trip dans les rocheuses canadiennes ?

Le meilleur moment pour visiter l’Ouest canadien et les rocheuses est durant la saison d’été, entre fin juin et septembre. Et si tu penses qu’en arrivant plus tôt tu pourras en profiter et éviter la vague de touristes de juillet/aout et bien c’est une mauvaise idée ! Problème majeur : Avant mi-juin, presque toutes les plus belles randonnées sont encore enneigées et les lacs gelés. Et quand tu t’attends à voir des lacs turquoises et des paysages de folie après 5 h de rando dans la neige, 1 500 mètres de dénivelé positif et qu’au final tout est juste blanc… ça fait mal. Tu trouves que ça sent le vécu ? ahah bingo !

Et oui, si les rocheuses sont si prisées en juillet, août voire septembre, c’est bien pour une raison : les paysages sont les plus beaux pendant cette période. Du coup, il y a avalanche de touristes, et ça c’est moins cool. Heureusement en se levant tôt aux endroits stratégiques ou en empruntant les sentiers plus reculés, tu peux éviter une bonne partie des vacanciers. Et parfois, tu peux même avoir les paysages rien que pour toi.

Garibaldi lake
Garibaldi Lake recouvert de neige pour cause de mauvais timing

Où dormir en road trip dans les rocheuses canadiennes ?

Si comme nous, tu as déjà expérimenté la vanlife en Australie, et bien au Canada c’est à peu près pareil. Une seule règle s’applique : tu peux dormir où tu veux tant qu’il n’y a pas d’indication contraire (du genre un panneau « no overnight stay ») et que tu n’es pas dans dans un parc national. Attention si tu tentes un camping sauvage dans un endroit non autorisé, les rangers tournent et l’amende peut être très salée.

Les panneaux interdisant le camping sauvage sont nombreux et leurs indications ne sont pas toujours clairs. Voici un petit récap’ de ce que tu peux trouver et qui cela concerne :

– Le panneau « No camping ». Cette mention s’adresse à ceux qui dorment en tente, en dehors de leur véhicule. Si tu as un véhicule aménagé, tu peux rester dormir sans te prendre un amende.

– Le panneau « No overnight stay ». Celui-ci indique qu’il est interdit de passer la nuit à cet endroit, peu importe ton type de couchage.

– Le panneau « No RV » (recreational vehicle). Il s’adresse principalement aux gros camping-cars, aux bus, aux caravanes et autres remorques aménagées. Si tu as un van, une voiture banale ou un 4×4, tu es autorisé à rester

Si jamais un jour on vient t’embêter, tu pourras toujours expliquer que tu as mal compris le sens du panneau. Mais je te suggère d’être attentif pour éviter tout problème.

paysage rocheuses canadiennes
Notre fidèle Whistler, le van de notre road trip dans les rocheuses canadiennes

Faire du camping sauvage grâce à l’application Ioverlander

Tout comme l’Australie avec Wikicamps, le Canada a, quand à lui, l’application « Ioverlander ». Elle répertorie tous les sites de camping sauvage utilisés par d’autres voyageurs avant toi sur une carte et t’indique ce que tu y trouveras sur place. L’appli est très souvent mise à jour par les modérateurs et parfois, certains sites sont retirés car interdits. C’est très pratique et te fait économiser pas mal d’argent dans ton road trip. Pour te donner un exemple, avant d’atteindre Banff et Jasper, nous n’avons jamais payé un centime pour dormir dans notre van.

Payer un spot de camping

Dans des endroits comme Banff et Jasper National Park, tu n’auras pas d’autres choix que de payer pour dormir dans ton van. Parfois, ça ressemblera même à du camping sauvage mais en payant! Certains campings n’ont vraiment rien de plus que des toilettes sèches et pour ça, ton emplacement coûte 18 $CA. Cette situation peu énerver quand tu fais partie de ces voyageurs qui ne laissent aucune trace derrière eux et qui se préoccupent de la nature qui les entourent. Mais malheureusement, tout le monde n’est pas comme ça. Encore moins ceux qui s’adonnent à la vanlife une semaine tous les 5 ans parce que c’est la mode du moment et que c’est instagramable.

camping rocheuses canadiennes
Parfois, ça vaut le coup de payer un spot pour avoir ce genre de vue pendant l’apéro 🙂

Il y a trois « types » de camping dans les parcs nationaux :

  • Les 100% réservables à l’avance sur le site web.
  • Les 50% réservables / 50% premiers arrivés, premiers servis.
  • Les 100% premiers arrivés, premiers servis.

Très souvent, les deux premiers ont des douches et sont plutôt prisés. Le troisième type lui, a uniquement des toilettes et de l’eau potable. Pour retrouver tous les campings des parcs, c’est par ici.

Voici quelques conseils, si comme nous, tu préfères ne rien réserver et vivre au jour le jour :

  • Il faut compter entre 18 et 28 $ pour un emplacement de camping avec un van.
  • Ceux qui ont le plus d’aménagements sont les plus prisés par les campeurs.
  • A Banff, les campings sont toujours marqués « full/complet ». Mais n’hésites pas à aller sur place et demander s’il y a des annulations. On a fait ça pendant 10 jours et on a toujours trouvé un spot libre.
  • Les « check out » sont à 11 h du matin. C’est le moment parfait pour arriver au camping et demander une place (surtout dans les 50% réservables / 50% premiers arrivés, premiers servis).
  • Il est possible de voir et de réserver sur le site du gouvernement les spots disponibles dans les campings de type « réservables à l’avance ». Regarde plusieurs fois par jour pour trouver des spots et réserve. (Attention : il y a plus d’endroits sans réseau qu’avec réseau dans les parcs de Banff et Jasper)
  • Arrive tôt au camping pour être sûr de trouver un spot, avant 16 h c’est mieux (surtout dans les campings premiers arrivés/premier servis)
  • Toujours avoir un Visitor Guide du parc en papier pour connaitre les distances et les localisations des campings dans le parc (le réseau se fait vraiment rare).
  • Les paiements dans les parcs « self registration » se font en cash ou en carte de crédit via un coupon d’autorisation de prélèvement à remplir (attention, pas de carte de débit acceptée)

Bien sûr d’autres moyens de logement sont possibles comme les hôtels, les lodges et autres B&B si tu souhaites plus de confort. Mais ces options sont beaucoup plus onéreuses et ne correspondent pas vraiment à notre vision du road trip. Pour nous, ce type de logement convient plus à un weekend de temps en temps.

Quoi manger pendant un road trip dans les rocheuses canadiennes ?

Ca peut paraitre banal mais il n’est pas toujours facile de bien manger pendant un road trip. Dans les rocheuses, les supermarchés se font rares et si tu en trouves un, les produits vendus à l’intérieur sont hors de prix. C’est pourquoi je trouve essentiel de te donner quelques conseils concernant l’organisation des courses et la gestion de la nourriture. Si en revanche tu as le budget pour faire des restos 3 fois par jour, alors tu peux passer cette partie ;).

  • Faire les courses pour une semaine entre chaque ville. A Jasper et Banff, il n’y a qu’une « grande » ville par parc avec des supermarchés: pour Yoho NP le supermarché est à Golden, pour Banff NP le supermarché est à Banff City ou Canmore et pour Jasper NP le supermarché est à Jasper City.

  •  Il existe des « markets » ou des dépanneurs, mais je te conseille de les éviter au maximum. Ca va si c’est du dépannage mais alors les prix n’ont absolument plus de sens. On parle de payer 9 $ ton pain de mie de 15 tranches ! C’est comme tu veux hein mais bon… Moi, j’appelle ça du vol.

  •  Imagine les recettes ou le nombre de repas que tu pourrais faire avec les courses. Ca te permettra d’acheter en quantité suffisante pour atteindre la prochaine ville.

  • Pour les midis, achète des barres céréales, des mélanges de fruits secs, de quoi faire des salades, des wraps ou des sandwichs. Il n’y a pas beaucoup de restos ou de food shops dans les parcs et ce genre de nourriture va bien pour les journées randonnées.
manger rocheuses canadiennes
Nos plats favoris en road trip !

6 choses à savoir avant de faire un road trip dans les rocheuses canadiennes

#1 Acheter le Discovery Pass

Visiter les rocheuses canadiennes n’est pas gratuit. Il te faudra acheter un pass pour entrer et te promener librement dans les parcs nationaux. Voici les deux choix qui s’offrent à toi :

  • Le Discovery pass : il est valable 1 an et donne accès à près de 80 parcs nationaux au Canada.

    Pour qui ? Il est intéressant pour des gens comme nous, en road trip et qui restons longtemps sur le territoire, ou toute personne qui restera plus de 7 jours dans les rocheuses canadiennes.

    Tarifs :
    – 1 pass famille/groupe comprenant jusqu’à 7 personnes dans un même véhicule = 139 $ pour un an
    – 1 pass adulte de 18 à 64 ans = 69 $ pour un an
  • Le pass journalier : il est valable 24 heures et ne donne accès qu’a un seul parc.

    Pour qui ? Ce pass servira aux personnes qui seront de passage dans les rocheuses moins de 7 jours.

    Tarifs :
    – 1 pass famille/groupe comprenant jusqu’à 7 personnes dans un même véhicule = 20 $ par jour
    – 1 pass adulte de 18 à 64 ans = 10 $ par jour

Tous les tarifs du Parc National de Jasper et du Parc National de Banff.

#2 Il n’y a pas ou très peu de réseau dans les rocheuses

Peu importe l’opérateur téléphonique que tu auras, sache que dans les parcs nationaux des rocheuses, rares sont les fois où tu auras de la Data et du réseau téléphonique. Du coup, la Wifi va devenir ta meilleure amie mais problème, toutes les boutiques et restos ne sont pas équipés. Soyons honnête, le plus difficile sans Internet, ce ne sera pas la navigation mais plutôt de ne pas pouvoir mater Netflix le soir ni partager ta vie trop cool sur les réseaux sociaux 😉 .

Pour éviter de te sentir perdu sans Internet :

  • Rends-toi dans un des Visitor Centres des rocheuses et demande les guides des parcs en version papier. En plus d’être pratique et très bien fait, ils te permettront de savoir où tu es, où tu vas et de localiser les incontournables même si Google Maps te fait faux bon. On retourne aux méthodes à l’ancienne et tu verras, ça marche ni-quel !

  • Tu peux également télécharger l’application Maps Me. Tu pourras alors télécharger les cartes qu’il te faut (au moins la carte Alberta Sud et Colombie Britannique Est) avant de partir et les consulter en offline une fois sur place. Après, ca fonctionne comme Google Maps et tu peux te faire tes itinéraires et trajet hors réseau.
routes des rocheuses canadiennes
Ce genre de routes dans les rocheuses canadiennes <3

#3 Les supermarchés pour se ravitailler sont rares

Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour la conservation de la nature dans les parcs. Après, c’est un peu plus difficile pour toi campeur et road-tripper de passage ahah. Sache quand même que personne ne meurt de faim dans les rocheuses, il y a toujours des restos, stations services et dépanneurs par-ci, par-là pour trouver l’essentiel. Mais ton budget bouffe peut vraiment doublé voir triplé si tu y vas à l’arrache sans anticiper un minimum tes pauses ravitaillement pendant ton road trip.

  • Le plus facile est de passer par une ville assez grosse avant d’arriver aux rocheuses pour avoir un supermarché de type Save-on-Foods ou IGA et acheter le maximum de denrées non périssables.
  • Aux alentours des rocheuses, voici les villes où il y a des grand supermarchés :
    Golden : si tu arrives par l’Ouest – il y a un Save-on-Foods.
    Canmore : si tu arrives par le Sud-Est – Il y a un Save-on-Foods et un Canadian Tire pour tout ce qui est équipement camping / auto / randonnée.
    Banff : il y a un IGA dans le centre-ville.
    Au Lac Louise Village : il y a le petit supermarché le plus cher des rocheuses XD . Tu y trouveras l’essentiel en nourriture mais attention aux prix.
    Saskatchewan River Crossing : il y a une station essence avec un supermarché / dépanneur qui vend aussi de la nourriture à emporter.
    Jasper : il y a un Super A Food et un Nesters Market pour faire ses courses.

#4 Le coût de la vie est plus élevé

De manière général, voyager au Canada n’est pas donné. Mais dans les rocheuses, l’endroit le plus touristique du pays, il faut être conscient que ton road trip dans les rocheuses canadiennes va coûter plus chère qu’ailleurs au Canada. Ca va principalement jouer sur les prix des activités, les locations de matériel, l’essence, les restaurants, la nourriture en général, les hébergements et campings.

  • Il n’y a pas vraiment de solution à cette réalité, à part en être conscient et prévoir de l’argent en conséquence de l’expérience que tu veux vivre dans les rocheuses.

#5 Les parcs de Colombie Britannique et d’Alberta sont « dog friendly » !

A la base, il n’était pas du tout prévu que l’on ait un nouveau compagnon de route pendant notre road trip dans les rocheuses canadiennes ! Mais au final, nous avons été agréablement surpris que les chiens soient acceptés presque partout, même dans les magasins du centre-ville de Banff ! Pour une région où l’animal sauvage est roi, nous ne nous attendions pas à cela et franchement, ça fait du bien. Quelques règles sont quand même à respecter pour la sécurité de tout le monde :

  • De nombreux animaux sauvages vivent dans les rocheuses, le but est de laisser le moins de traces possibles. Donc, même si tu es en pleine nature, pense à passer derrière ton chien quand il fait une pause caca.

  • Une fois à l’intérieur des parcs nationaux, ton chien doit être tenu en laisse en permanence, que ce soit en ville, dans les campings, sur les sentiers de randonnée ou en pleine nature. Le but est de le protéger des animaux sauvages que vous pourriez croiser. Au canada, nombreux sont ceux qui peuvent être potentiellement dangereux pour un chien et/ou un homme (ours, grizzli, orignal, porc-épic mais aussi plus rarement cougar, lynx, loup et coyotes).

  • Si ton chien commence à être tanné de la laisse, tu peux l’emmener dans des « dog parks » où il pourra jouer avec d’autres chiens en toute liberté. Il y en a dans les villes de Banff, Jasper et Field à notre connaissance.
chien rocheuses canadiennes
Nala dans les rocheuses canadiennes

#6 Sois conscient des animaux sauvages qui t’entourent

Au Canada, il n’est pas rare de croiser des animaux sauvages. Les rocheuses canadiennes sont un lieu de conservation d’une immense faune et flore. Là-bas, ce sont les animaux sauvages qui sont chez eux, pas toi. La plupart du temps , ils préfèrent éviter les humains, mais le hasard provoque quelquefois des rencontres.

Quelques règles essentielles à connaitre au cas où :

  • De préférence, toujours partir en balade à deux minimum et de jour.
  • Faire du bruit pour annoncer aux animaux que vous êtes là. Parler, chanter, taper des pieds en marchant est une bonne solution. Le but est vraiment de ne pas les rencontrer et surtout, de ne pas les surprendre.
  • Garder son chien en laisse de moins de 2 mètres pour le ramener près de soi rapidement en cas de rencontre.
  • Surveiller les traces fraîches de passage d’un ours et rebrousser chemin s’il y en a.
  • Rester calme en cas de face à face avec un ours et surtout, ne pas courir.

Ceci est la base pour éviter le contact mais il est toujours bon de savoir quoi faire au cas où tu te retrouverais un jour devant un ours. Tu peux retrouver tous les conseils dans une page dédiée sur le site de Parc Canada.

Faut-il absolument acheter un Bear spray ?

En bref, c’est une bombe lacrymogène pour ours qui te permet d’éloigner l’animal, si jamais celui que tu croises est un peu trop curieux. La plupart des gens en achètent systématiquement, pour se rassurer et l’avoir sur eux « au cas où ».

Personnellement, on n’en a pas acheté. On prenait nos précautions (voir ci-dessus) et on restait très concentré pendant nos balades. On a pas jugé indispensable d’acheter un Bear spray parce qu’avec Nala, nous ne faisions que des sentiers fréquentés et faciles. Au final, on a jamais croisé d’ours quand on était à pied même si on sait que ça aurait pu arriver. Cette réflexion est très personnelle et n’est pas forcément un exemple à suivre.
En revanche, si on avait fait de longues randonnées, sur des sentiers moins fréquentés et en altitude, on aurait surement acheté un bear spray sans hésitation.

Deux wapitis en train de traverser la rivière à la sortie de Jasper Ville

Mot de la fin …

Voilà, cet article consacré à notre road trip dans les célèbres rocheuses canadiennes touche à sa fin. J’espère t’avoir aidé à en savoir un peu plus sur ce bel endroit et que nos conseils t’aideront à planifier un road trip de folie dans les rockies ! N’oublie pas de laisser place à l’imprévu également, ça nous a valu de belles soirées et de beaux souvenirs en prime ! Si tu as des questions, j’y répondrais volontiers en commentaire !

Je clôture d’ailleurs cette page avec la plus belle photo de notre road trip dans les rocheuses canadiennes. La qualité est vraiment incroyable mais c’est la seule que j’ai. Merci à vous pour ces soirées mémorables à Banff, ces fous rires et toutes ces histoires partagées autour de bons apéros. Parce qu’en voyage, ce sont toujours ceux-là, les plus beaux moments.

Merci à Amélie, Corentin, Oriane, Morgan, Instabite, Gabriel Olivier F et Olivier S <3

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Enregistrer