AMERIQUE DU NORD,  CANADA

PVT CANADA : Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant

Première destination après Montréal, nous prenons la route pour vivre toute une saison d’hiver à Mont Tremblant ! Faire une saison en station de ski est quelque chose que Léo et moi avions envie de tester au moins une fois dans nos vies. Voilà chose faite, et pas n’importe où en plus ! Mont Tremblant est LA station du Québec, très prisée des québécois, mais aussi des ontariens et des américains.

Nous sommes restés 5 mois dans cette partie des Laurentides qui donnent clairement envie de s’y installer. Vivre entouré de nature, voir des biches sur sa terrasse, se sentir loin de tout mais n’être qu’à une 1h30 de Montréal… Mont Tremblant est un lieu idyllique pour les amoureux de la faune, c’est pourquoi le lieu est aussi très prisé.

Cet article est un résumé de tout ce qu’on aurait aimé savoir avant notre arrivée à Mont Tremblant. Il t’aidera à trouver plus facilement les réponses à tes questions si tu souhaites travailler une saison à Mont Tremblant. Donc si tu es un futur pvtiste Canada et que tu veux vivre l’expérience Mont Tremblant… on a qu’une chose a te dire : lis ce qui suit et fonce ! 

Comment avons nous atterri à Mont Tremblant ?

En vrai, notre aventure à Mont Tremblant a été du pur hasard. On résume un peu la situation : Léo et moi recevons nos PVT en juillet 2019. Nous décidons de partir en juin 2020 pour nous laisser le temps de faire des économies. Mars 2020, Le Covid débarque, notre vol de juin est annulé. Le gouvernement canadien instaure en juillet un laissé passé pour les pvtistes prêts à partir : la promesse d’embauche. Nous recevons une extension de 3 mois pour activer notre PVT au Canada, nous laissant jusque mi-octobre pour décrocher le graal.

Petit stress pour trouver un employeur canadien depuis la France pour cette fameuse « promesse d’embauche ». Mais pas le choix, on veut partir ! Ce papier nous permet de passer les contrôles à l’aéroport et justifier notre voyage, considéré comme « essentiel ».

Début septembre, nous répondons principalement aux offres publiées sur le site des pvtistes.net. Passer par eux nous a permis de mettre toutes les chances de notre côté et cibler directement les employeurs prêt à embaucher des PVT dans ces conditions. Trois jours plus tard, nous recevons un appel de la chaîne de pâtisserie « Queues de Castor » qui recherche du monde pour l’hiver. Cerise sur le gâteau, le gérant accepte de nous prendre tous les deux ! Ni une ni deux, nous acceptons la proposition et 3 semaines plus tard, nous voilà dans l’avion pour Montréal.

Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant : Trouver du travail

Les deux magasins Queues de Castor à Mont Tremblant

Si comme nous, tu as envie d’expérimenter le travail en station de ski, sache qu’il y a de nombreuses opportunités d’emplois à Mont Tremblant ! De ce que l’on a compris, les employeurs ont un peu de mal à recruter du personnel local et sont donc très friands des Pvtistes, en hiver comme en été. Il y a pas mal de domaines dans lesquelles postuler, jobs qualifiés ou non. Mais si tu privilégies l’expérience d’un hiver à Mont Tremblant plutôt que ta carrière professionnelle, voici une liste non exhaustive des domaines qui recrute facilement là bas :

Travailler pour la montagne de Mont Tremblant

L’employeur qui recrute le plus de monde en période hivernale est naturellement Mont Tremblant lui-même. Entre la billetterie, les magasins de vêtements, les boutiques d’équipements de ski, le service location, le staff sur la montagne et la maintenance du village… C’est plus de 70 personnes qui œuvrent chaque jour pour rendre l’expérience client irréprochable. Les opportunités sont multiples que ce soit dans la vente, relation client ou dans les ski shops (si tu as un de l’expérience). Pour postuler, rien de très difficile : rendez-vous sur l’onglet emplois et carrières du site de Mont Tremblant.

Travailler comme « créateur d’expérience » !

Le job le plus dingue que quelques-uns de nos copains ont eu à la montagne est bien celui de « créateur d’expérience ». Déjà, rien que le nom est stylé. Et franchement on aurait bien aimé faire ce job rien que pour pouvoir mettre ce titre dans nos CVs ^^.
A quoi ressemble la journée d’un créateur d’expérience ? Oh et bien à du gros kiff ! En résumé, ces employés sont payés pour skier sur les pistes vertes, parler aux clients, les aider un peu s’ils galèrent et faire la police des masques Covid dans les files de remontées mécaniques. Franchement, qui ne rêve pas d’un job saisonnier pareil ? Alors si tu en as l’occasion, fonce !

Ca ressemble un peu à ça le poste de créateur d’expérience ^^ | Merci Amélie pour la pose <3

La restauration

C’est dans ce domaine que nous avons travaillé pendant 5 mois dans la chaîne de pâtisserie « Queues de Castor ». Ce sont des pâtisseries canadiennes ultra célèbres dont les gens raffolent (et un peu de restauration rapide aussi). Il faut dire que c’est vraiment bon ;). L’avantage principal : a la station, il y a beaucoup de restaurants. Et au Canada, les clients donnent presque systématiquement des pourboires (voir explications ci-dessous). C’est donc un bon moyen d’arrondir tes payes et de mettre de côté pour tes futures aventures. Et avantage non négligeable pour nous, la restauration est l’un des seuls domaines qui a pu rester ouvert pendant la pandémie. Malgré des confinements temporaires, nos magasins sont toujours restés ouverts et nous avons travaillé toutes la saison sans interruption.

Alors en période de Covid avec la fermeture des salles à manger, le poste de serveur n’est pas le plus rentable, on va pas se mentir. Mais en temps d’affluence normale, sache que les salaires peuvent monter très haut grâce aux pourboires que laissent les clients.

Les pourboires au Canada
– Si tu manges dans un restaurant avec un service à table, sache qu’il faut ajouter un montant minimum de 15% de la valeur de ton addition qui ira à la serveuse. Pourquoi ? Parce qu’ici, les serveurs ont un taux horaire fixe très faible et ce sont les pourboires qui font leurs salaires. En gros, le service n’est pas compris dans l’addition, au contraire de la France.

– Si tu vas dans un restaurant de service au comptoir, comme Queues de Castor ou Mc Donald’s, le pourboire n’est pas obligatoire. Mais c’est tellement culturel chez les canadiens que 90% du temps, ils donnent un pourboire (s’ils ont bien été servis bien sûr !).

L’hôtellerie

Qui dit station de ski dit naturellement hôtels ! Et des hôtels, il y en a à Tremblant ! De nombreuses opportunités sont donc à saisir dans le domaine de l’hôtellerie comme femme de chambre, femme de ménage, voiturier ou encore réceptionniste (ou plus si tu as de l’expérience dans le domaine).

Les commerces de Saint Jovite

S’il s’avère que tu ne trouves pas un poste au sein du centre de villégiature de Tremblant ou que tu cherches un complément, la petite ville de Saint Jovite regorge également de commerces qui recrutent. Que ce soit les supermarchés, les restaurants ou encore les stations services, le choix est multiple. Et bien que tu ne soies pas pleinement sur la montagne, cela reste une bonne alternative pour profiter des activités hivernales de Tremblant qui sont à peine à 10km de la ville.

Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant : Trouver un logement

En tant que saisonnier, se loger à Mont Tremblant est le plus gros inconvénient. Primo, les loyers sont très chers et il est presque impossible de vivre seul dans un logement (à moins d’avoir beaucoup d’argent). Secundo, les places libres dans les colocs sont prises d’assaut. Et tertio, les logements peuvent être assez éloignés de la montagne. Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant, oui mais pas à n’importe quel prix.

Du coup, on a fait un petit résumé des solutions qui s’offrent à toi en tant que pvtiste moyen en quête d’un logement avec un tarif à peu près correct.

Louer une chambre chez l’habitant

Au Canada, c’est quelque chose qui se fait beaucoup. Des familles, des couples ou des retraités mettent à disposition les chambres inoccupées de leur maison en contrepartie d’un loyer. Cela permet aux propriétaires d’avoir un revenu complémentaire ou aider au remboursement du crédit de la maison.

L’avantage principal, c’est que tu es avec des locaux. Ils sont capables de te donner les lieux à visiter, répondre à tes questions concernant l’administratif, le fonctionnement du pays et de t’en apprendre plus sur la culture.
Points négatifs : la différence d’âge avec les propriétaires, une intimité limitée, avoir l’impression de devoir rendre des comptes comme avec ses parents… Et si la cohabitation se passe mal, ça peut vite tourner au cauchemar.

Les loyers tournent généralement entre 500 et 600 $ le mois, ce qui reste correct pour Mont Tremblant.

Pour éviter les déconvenues avec les propriétaires :
– N’hésite pas à poser toutes les questions qui te viennent : fonctionnement de la famille, où est située la chambre, peux-tu fumer, inviter des amis, recevoir du courrier ? Quel est le début/fin du contrat etc…
Renseigne-toi sur tes droits de locataire chez l’habitant (via internet ou à la police directement).
Faire en sorte que les règles du logement soient écrites noir sur blanc pour te retourner si un jour le propriétaire t’ennuie sur un point.
– Si possible faire une visio ou rencontrer les gens avant de signer quoi que ce soit. Crois-moi, nous avons eu plusieurs cas d’amis qui se sont retrouvés avec des propriétaires sans état d’âme.
– Si tu trouves un logement depuis la France, ne paye rien en avance ! Car si celui-ci ne te convient pas une fois sur place, il sera très difficile de récupérer ton argent.

Trouver une colocation

C’est la solution la plus cool pour vivre une expérience riche en rencontres, en soirées et se sentir un peu plus chez soi. La colocation permet de voir du monde et de vivre avec des gens ton âge. L’ambiance est généralement décontractée et plus sympa que si tu vis avec tes propriétaires retraités qui guettent derrière la fenêtre pour voir à quelle heure tu rentres le soir (cliché ? je ne crois pas ahah^^).
Plusieurs avantages : partager les dépenses pour les courses peut être avantageux, et pouvoir se servir de temps en temps de la voiture d’un colocataire peut être sympa. Et généralement, les loyers sont les mêmes voire moins chers que pour une chambre chez l’habitant.

Tout dépend du logement et du nombre de colocataire mais les loyers se situent entre 400 et 800$ le mois.

Etre logé par son employeur

C’est rare, mais ça a été notre cas :). Notre patron, propriétaire des deux magasins « Queues de Castor » de Tremblant, est également propriétaire d’un condo au pied de la montagne. Et, il a décidé de le mettre à disposition des employés venant de loin. Nous avions un des loyers des plus bas de notre groupe d’amis et un emplacement 5 étoiles, à 5 minutes à pied de notre travail et des pistes de ski. Le rêve quoi. Nous étions en colocation avec 2 collègues de travail et on a fait de très belles rencontres.

Juste 3 inconvénients : tu risques de ne pas rencontrer de québécois par ce biais là. De plus, on parlait beaucoup trop boulot en dehors des heures de travail. Troisièmement, tu dois quitter le logement dés l’instant où tu quittes le job (à quelques jours près).  Mais en vrai, ça ne nous a pas du tout empêcher de kiffer notre saison ici. Et même avec le recul, on avait beaucoup plus de points positifs que négatifs à vivre dans ce logement !

Vivre en auberge

Une bonne alternative si tu aimes la vie en communauté. Mont Tremblant dispose de petites auberges qui se rapprochent des auberges de jeunesse. Tu disposes d’une chambre et les autres lieux de vie comme salle de bain, cuisine et salon sont partagés avec les autres habitants de l’auberge. Une coloc’ mais avec plus de monde quoi. Ces endroits sont un bon moyen de faire des rencontres et d’avoir un pied à terre en arrivant, avant de trouver une autre solution de logement.

Mais l’auberge peut également être ton logement principal si tu décides de ne rester que le temps d’une saison de travail. Le prix peut être négocié au mois si tu restes longtemps mais semblent plutôt corrects dans l’ensemble.

Prix : dépend de l’auberge | à voir directement sur place

Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant : Comment se déplacer ?

Venir à Mont Tremblant depuis Montréal en bus

Si tu viens de Montréal vers Mont Tremblant et que tu n’es pas véhiculé, sache qu’il existe une navette à 35$ l’aller et qui prend environ 2h30 de route.
Il faut se rendre à la station de bus BERRY UQAM, au centre ville de Montréal. Tu peux réserver ton billet à l’avance via le site internet ou acheter directement sur place. Le bus te déposera à la station essence « Shell » de Saint Jovite (ville à 10km en dessous de la station de ski) où t’attendra la navette de bus gratuite de Mont Tremblant, qui t’emmèneras directement au centre de villégiature en 30/40 minutes.

La navette de bus gratuite de Mont Tremblant

On ne va pas se mentir, Mont Tremblant, c’est cher. Mais parfois, c’est gratuit !
Et la navette de bus gratuite de la ville nous a bien dépanné durant ces 5 mois. Que ce soit pour faire les courses, visiter les alentours, aller chez les copains et pour certains, se rendre au travail, cette navette est juste super. Le bus fait une boucle d’environ 45 minutes de Saint Jovite au Village de Mont Tremblant et dessert énormément d’endroits.

Alors bien sûr, il y a les horaires à respecter et les bus sont parfois assez espacés dans le temps, mais franchement on ne va pas se plaindre. Cette navette gratuite est sans conteste l’un des plus gros avantages de la station.

La voiture

Même si Tremblant offre la possibilité de pouvoir se balader en bus gratuitement, il n’empêche que la plupart des spots intéressants autour de la station ne sont accessibles qu’en voiture. Nous avons eu la chance de rencontrer des gens véhiculés et qui nous ont permis de visiter les alentours. Mais même avec ça, nous sommes sûrs d’être passé à côté d’un bon nombre d’endroits sympas.

En Hiver, nous avions tout à proximité au centre de villégiature. Le ski, la patinoire et le travail occupaient la plupart de nos journées. Mais c’est vraiment quand les beaux jours sont arrivés qu’on a vraiment ressenti cette envie de sortir et de visiter plus loin. Donc clairement, si tu veux profiter au maximum de Mont Tremblant et de ses alentours, il vaut mieux être véhiculé (ou avoir un bon ami qui l’est ^^).

Sortir de la station fait aussi du bien de temps en temps. Surtout si comme nous, tu vis et tu travailles sur la station. Le village reste petit, tu y fais vite le tour et une petite sortie en dehors n’est vraiment pas de refus après quelques mois passés sur place.

Louer un véhicule

Si tu n’as pas les moyens d’acheter tout de suite un véhicule, sache qu‘il est possible de louer une voiture à Saint Jovite. Pour notre part, nous sommes passés par « Location Sauvageau ». Nous nous en sommes sortis pour 115 $ les 24h.

Alors, c’est un peu cher mais si cela reste ponctuel et que tu loues à plusieurs, ça peut baisser la note. En tout cas, ça dépanne bien le jour où tu as besoin d’une voiture pour une journée visite ou une activité particulière un peu excentrée.

Où manger à Mont Tremblant : On a testé pour vous !

restaurants et rues de Mont Tremblant
Restaurants et magasins de Mont Tremblant

On ne va pas te parler ici des courses traditionnelles en supermarché que tu peux effectué à Saint Jovite dans un IGA, un MAXI et autre METRO. Quoi que, si tu fais tes courses à BOURASSA, un grossiste pour restaurant, tu y trouveras plus de choix en fromage et légumes et des prix plus bas qu’en supermarché !
C’était la petite astuce nourriture, c’est cadeau ! 🙂

Maintenant, passons aux choses sérieuses !
Pendant cette saison d’hiver à Mont Tremblant, on a eu le temps de goûter à pas mal de choses, autant salées que sucrées ! Mais attention, tu es en station de ski, ce qui implique des tarifs plus élevés pour de la nourriture qui restent en soi assez commune. Ca te calme un peu, c’est sûr, mais ca n’empêche pas de se faire plaisir de temps en temps.

Donc, que tu sois de passage où sur place pendant un moment, on s’est sacrifié pour pouvoir t’écrire ici nos recommandations culinaires sur la montagne :

Goûter une Queue de Castor

Surtout si tu n’es pas canadien, on ne peut que te conseiller de tester les fameuses Queues de Castor. Crois-moi, nous sommes devenus de vrais pros en la matière après 5 mois à travailler là-bas ! On les a presque toutes testées et, si tu as une petite fringale pendant la journée ou après une bonne descente à ski, c’est l’endroit idéal 😉 .

Mais en fait c’est quoi une Queue de Castor ? Et bien c’est une pâte de blé entier que l’on étire à la main pour lui donner la forme d’une queue de castor. La pâte est ensuite cuite par flottaison dans de l’huile de Colza, badigeonnée de beurre salé et servie chaude avec un choix de garniture dessus.

Tu n’es pas obligé de nous écouter mais on a eu quand même une petite préférence pour la « Banarama », la « Killaloe sunrise » et l’ »Avalanche ». Sinon, il y a une dizaine de garnitures proposées au menu, on est sûr que tu trouveras ton bonheur ! ^^

Prix : Compter entre 7 et 10$ TTC pour une Queue de castor.

Chocolato et son Sunday Royal

C’est ici que tu trouveras de bons chocolats chauds pour te réchauffer l’hiver et des glaces à tomber par terre pour te rafraichir en été ! Avec plus d’une dizaine de saveurs de chocolat au choix (caramel beurre salé, noix de coco, noisette, chocolat blanc, au lait, noir, dulce di leche, biscuits et crème…) tu ne peux que trouver ton bonheur. Pour te dire, on n’a même pas attendu la fin de l’hiver pour tester les Sundays et les glaces molles trempées dans du chocolat tellement ça donne envie.

Tout est là pour un dessert bien gourmand ! Et le petit plus à ne pas négliger, la propriétaire est d’une incroyable gentillesse !

Prix : très raisonnable – entre 5 et 10$ selon la taille voulue

Queue de castor « la classique » | Sunday royal au Brownies & caramel de Chocolato

La microbrasserie La Diable et sa délicieuse poutine

Quoi de mieux après une session de ski qu’une bonne grosse poutine des familles (bah oui, il n’y a malheureusement pas de tartiflettes dans les parages) ! De toutes les poutines testées au Québec, je peux te dire que celle de la Diable fait partie des meilleures ! Tu en as pour ton argent et la sauce brune au poivre est juste succulente. Les burgers sont aussi des incontournables de l’enseigne. Et pour accompagner tout ça, une bonne bière locale brassée sous le resto !

Prix : compter entre 15 et 30$ pour un plat à emporter

Le Pad Thaï de Wok

Cet enseigne était en rénovation une bonne partie de la saison mais nous avons pu quand même la tester avant de partir. Nous n’y sommes allés qu’une seule fois mais nous n’avons pas été déçus ! Si tu es nostalgique des saveurs d’Asie, c’est l’endroit idéal. Surtout le pad thaï qui est vraiment très bon et bien servi.

Prix : Compter environ 20$ pour un plat.

Les paninis de Coco Pazzo

Si tu n’as pas trop le temps ou que tu dois manger sur le pouce, Coco Pazzo est un bon compromis. L’enseigne propose principalement des sandwichs et des Pizzas à la part. Le staff est sympa et ça permet de manger un repas pour moins de 15$. Coco Pazzo dispose également d’une salle si tu veux manger tranquillement sur place mais elle n’était pas ouverte en période de Covid.

Prix : à partir de 10$ pour un panini ou une part de pizza.

La Savoie et son fromage !

Ah la Savoie ! Comme tu peux t’en douter avec ce nom très révélateur, ce resto propose des fondues et des raclettes comme on les aime chez nous. C’est l’incontournable du français en manque de fromage ^^.  Mais encore une fois, à cause du Covid, le restaurant n’était ouvert que 2 ou 3 jours dans la semaine en « take out » et ca ne collait jamais avec nos horaires de travail. Résultat, en 5 mois, on n’a jamais testé LE resto de la montagne qui nous donnait le plus envie.

Prix : à partir de 45$ par personne pour une fondue ou une raclette… oui c’est pas donné !

vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant : Les incontournables

Si tu ne sais pas encore comment tu peux survivre à un hiver canadien, je t’invite à jeter un œil à cet article 😉

Faire du ski

Avec ses 100 pistes et sa vue sur le lac Tremblant à son sommet, il est impossible de vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant et ne pas faire au moins une journée de ski à Mont Tremblant. Il y en a pour tous les niveaux et le cadre est juste incroyable. Alors bien sûr, ça n’a rien à voir avec les Alpes de France. Et si tu as l’habitude de skier, tu vas plus avoir l’impression d’être sur une colline plutôt que sur une montagne. Mais ca n’en reste pas moins agréable.

Il faut compter environ 200 $ pour la location de l’équipement + le forfait journée des remontées mécaniques.
Mais si tu es employé de la montagne, skier ne te coûtera presque rien. Et si tu es employé des commerces de la montagne (comme nous), le prix du forfait saison est presque divisé par 2. Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant, c’est aussi avoir quelques privilèges ;).

Les riders de l’extrême ^^

Se balader autour du village

Tremblant est un petit village très mignon avec ses toits de différentes couleurs et rien que se balader dans les petites rues est déjà une activité en soi. Ca ressemble un peu au village de Disneyland ^^. Tu peux continuer la promenade autour du lac miroir et admirer le point de vue sur le lac Tremblant près de la chapelle. Et pour une vue imprenable sur le village et les pistes, pousse la promenade jusqu’aux pontons de « croisières Mont Tremblant ». S’il fait assez froid, tu pourras même marcher sur le lac gelé.

Un hiver à Mont Tremblant
Paysages autour du village de Mont Tremblant

Balade autour du Lac Mercier

Plus bas sur la route du Village Tremblant, il y a le Lac Mercier qui offre de beaux couchés de soleil mais aussi de belles balades le long de sa rive. C’est également une piste de ski de fond très agréable. Le long du chemin, tu pourras admirer de magnifiques maisons et de jolis points de vue sur le lac. Une fois en face du lac, pars sur le chemin de droite. Il est également possible de faire du patin à glace gratuitement sur le lac en hiver. La piste est grande et des lumières sont installées pour les virées nocturnes.

Lac Mercier Mont Tremblant
Balade autour du Lac Mercier en Hiver

Faire du patin sur la patinoire de la chapelle

Si tu es logé sur ou non loin du village de Tremblant, tu as également la possibilité de faire du patin sur une patinoire aménagée juste à côté de la chapelle. Il faut vraiment y aller en fin de journée car c’est quand le soleil se couche que la magie opère. La patinoire est entourée de petits sapins et est illuminée de petites guirlandes colorées, ce qui donne un charme fou au lieu. Des patins sont gratuitement prêtés pour les employés et les clients des hôtels alentours. Sinon, il est possible d’en louer sur le chemin de Tremblant, quelques minutes plus bas en voiture.

La patinoire de Mont Tremblant de jour et de nuit

Visiter le Domaine Saint Bernard

C’est un lieu que nous aurions aimé faire mais qui malheureusement nécessitait une voiture. Des amis y sont allés et recommandent le lieu alors on le met dans la liste des incontournables ! Le domaine est à environ 10 minutes en voiture du Village Tremblant. Sur place, de nombreuses activités y sont possibles comme le ski de fond, le vélo, les raquettes, patinoires, foyers extérieurs pour se réchauffer… Il y a également un jardin à oiseaux où beaucoup d’espèces différents sont hébergées. Avec quelques graines achetées dans le parc, tu peux même voir les oiseaux se poser sur ta main. Une belle expérience pour les petits comme pour les grands !

Pour plus d’informations : https://domainesaintbernard.org

Faire du traineau à chiens à Kanatha-Aki

S’il y a bien une activité à essayer quand on part vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant, c’est bien le chien de traineaux. C’était censé être le plus beau jour de ma saison à Tremblant. Mais encore une fois le fucking Covid est passé par là !
Léo avait réservé cette activité pour mon anniversaire. Par malchance, la région est passée en zone rouge Covid la veille du jour J et à tout annulé. On était dégouté mais le propriétaire du mushing a tout de même accepté que l’on passe du temps avec les chiens, histoire de sauver ma surprise. Nous avons également fait une petite promenade en forêt pour observer les bisons du centre. Qui sont très impressionnants vus de près.

Tout ça pour dire que le lieu est juste splendide, le staff est adorable et mérite de s’éloigner un peu de la montagne pour faire cette activité ici. En été, il est également possible de faire des randonnées équestres, de la pêche et même des stages de survie en nature.  

Pour connaitre toutes les activités et tarifs – rendez-vous sur kanatha-aki.com

Nos 2h passées avec les chiens de Kanatha Aki

Massage et bain au Spa scandinave

A présent, une belle activité détente autour de Mont Tremblant, le Spa Scandinave !
Nous avons eu l’occasion de tester cet endroit magnifique à l’occasion de mon anniversaire (oui mon chéri m’a bien gâté ce jour là <3). Le lieu propose des bains en extérieur, des massages sur rendez-vous, sauna, hammam et tout ce qu’un spa peu proposer, la beauté des lieux en plus. Les bains extérieurs sont éparpillés dans un jardin splendide qui s’illumine à la nuit tombée.  Nous y sommes allés en fin de journée et il neigeait. C’était juste magnifique.

C’est une activité parfaite à faire en couple ou même entre amis. Relaxation garantie !

Prix : compter 80 $ l’entrée au spa | 150 $ pour un massage + accès au spa

Bien sûr, d’autres activités sont possibles à Tremblant comme le fat bike, les raquettes, faire une partie de hockey sur glace, la pêche sur glace… On te laisse découvrir ses activités si celles-ci t’intéressent. Nous n’avons pas encore tout testé. Et heureusement ! Il reste encore un hiver au Canada, il fallait quand même en garder un peu pour plus tard 🙂 .

Bilan de ces 5 mois à Tremblant

Pour une année compliquée au niveau mondial avec des restrictions à n’en plus finir, on peut dire que vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant a été la plus belle chose qu’il pouvait nous arriver en cette période. On s’est senti très chanceux de pouvoir réaliser notre projet de voyage au Canada malgré les complications.

On a pu vivre notre premier hiver canadien dans une station de ski et dans de bonnes conditions. Nous étions en pleine nature, avec des biches qui nous rendaient visite sur notre terrasse. On avait un travail correct et un super logement (on l’a même appelé le condo du bonheur 😉 ). Et surtout, on a fait de superbes rencontres qui nous ont fait du bien ! Après une arrivée au Canada confinés, isolés et sans possibilité d’échanger avec les gens, on en avait besoin.

Vivre une saison d’hiver à Mont Tremblant nous a également permis d’évoluer à vitesse grand V en ski, et ça c’était vraiment le pied ! Et partant d’un niveau « flocon », je peux te dire qu’il y avait du boulot. On pouvait skier avant d’aller au travail, pendant nos jours de congés et en semaine quand il n’y avait personne… Je n’ai jamais autant skier de toute ma vie et j’ai adoré ça ! Dommage que nous n’avons pas pu vivre l’ambiance des soirées « après-ski », mais ce sera pour une prochaine fois.

Une grosse dédicace à Barbara, Ambre, Florence, Mia, Antoine, Sami, Morgan, Jonas, Corentin, Amélie, Mathilde et Flavie en écrivant cet article, sans qui ces 5 mois n’auraient clairement pas été les mêmes <3.

Un hiver à mont tremblant
Les français à Mont Tremblant <3

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Enregistrer